RMC Sport

Challenge Européen: la belle éclaircie de Montpellier, sacré face à Leicester

Montpellier a remporté ce vendredi, à Twickenham, le Challenge Européen, en s'imposant d'un souffle contre Leicester (18-17). Le deuxième sacre héraultais dans la compétition et une belle éclaircie au coeur d'une saison galère.

Montpellier va donc disputer la Champions Cup la saison prochaine. Presque inespéré compte tenu de la saison des Héraultais, modestes dixièmes de Top 14 au (presque) terme d'une saison galère. Car le MHR a remporté ce vendredi le Challenge Européen aux dépens de Leicester (18-17), à Twickenham.

C'est le troisième sacre continental pour Montpellier, qui avait remporté le Bouclier européen en 2004 puis déjà le Challenge Européen en 2016. Deux essais de chaque côté dans cette rencontre (Rattez et Goosen pour le PHR) mais une résistance folle pour les Montpelliérains, réduits à 14 contre 15 pendant 20 minutes.

"Cette compétition nous a permis de sortir la tête de l'eau"

"Cela fait quelques mois que ce groupe fait des choses extraordinaires. Pour tout ce qu'on a vécu cette saison, ça a été laborieux au début, résume Benoît Paillaugue sur BeIN Sports. L'état d'esprit du groupe est fantastique." Avec une pensée pour les supporters de Montpellier, absents pour ce match, qui s'est tout de même disputé devant 10.000 personnes.

"On était dans le dur au mois de janvier, on n'était vraiment pas bien. On a su se resaisir et reprendre confiance en nous, avec l'enjeu d'une survie. Cette compétition nous a permis de sortir la tête de l'eau", ajoute Guilhem Guirado sur France 3. Car le MHR part de loin, après des mois à lutter pour s'éloigner de la zone rouge en championnat. "En janvier, on était pratiquement en enfer en Top 14, on a enchaîné les victoires. Quelle abnégation, quel courage, salue Philippe Saint-André sur France 3. Travail, humilité, bien vivre ensemble mais après, il faut du talent."

Altrad veut continuer

"Le plus important dans le rugby, c'est l'amour du maillot. Ils l'ont montré ce soir. Il faudra le reproduire. Ce club va grandir. On avance. Je suis parti pour quelques années, il y a la passion, il n'y a pas de raison de s'arrêter", a confié un Mohed Altrad ému sur France 3. Le projet MHR a connu un coup de moins bien, mais il n'est pas à l'arrêt.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport