RMC Sport

Charvet : "Il faut peut-être construire une autre équipe"

-

- - -

La défaite du XV de France en Irlande (18-11) a vraiment déplu à Denis Charvet. Le membre de la Dream Team RMC Sport estime que les Bleus n’ont pas de patron qui pourrait pousser l’équipe à produire plus de jeu et se demande si Philippe Saint-André ne devrait pas faire confiance à d’autres joueurs.

« On a fait illusion à la fin du match, dans les 20 dernières minutes, puisque le banc français a fait la différence. Atonio, Debaty, voire Taofifenua, ont apporté beaucoup de puissance physique mais ça n’a pas suffi. Et c’est vrai que pendant une demi-heure on a beaucoup souffert face à des Irlandais qui ont eu la possession de balle, qui ont été très pragmatiques, très prévisibles. Mais en même temps c’est un rugby qui est construit, qui est limpide et qui nous a fait défaut. Ce que l’on retient de ce match, c’est de l’illusion.

C’est difficile de juger cette équipe de France sur ce qu’on a vu ce samedi, après le match moyen contre l’Ecosse (15-8). D’un côté il y a une équipe irlandaise qui a un collectif bien huilé. Et puis nous, on a des joueurs qui sont un peu orphelins, qui n’arrivent pas à tirer la quintessence d’un collectif et c’est vrai que de temps en temps on voit des individualités, des à-coups… Mais à aucun moment on ne voit un véritable patron sur le terrain. C’est ce qui fait vraiment défaut à cette équipe de France. Le talent ne manque pas, mais on est incapable de dominer une nation comme l’Irlande. »

« Le pays de Galles ? Ça va être très compliqué »

« Je pense qu’on va tirer des conclusions de cette rencontre. Avant tout, il faut arrêter de penser que le banc est là pour faire des différences, avec des joueurs qu’on appelle des "impact players". Pourquoi des Atonio, Debaty, voire Taofifenua ne pourraient pas jouer dès le début de la rencontre ? Ce sont des joueurs professionnels, qui peuvent tenir 50 minutes, voire plus, sur un terrain de rugby. Il faut peut-être changer la donne, construire et voir une autre équipe. Il va falloir repartir pour affronter ces Gallois dans 15 jours. Ça va être très compliqué au Stade de France. »

« Mention bien pour Eddy Ben Arous »

« On peut féliciter Eddy Ben Arous pour sa prestation, ce n’était pas évident de démarrer par une première titularisation à Lansdowne Road (sic). Il a tenu son rang, il a bien tenu en mêlée. On l’a vu beaucoup plaquer et on l’a vu beaucoup dans les rucks disputer les ballons. Mention bien, ou très bien, à Eddy Ben Arous. Mais encore une fois le rugby c’est un sport collectif et pas individuel. Il va falloir travailler pour arriver à déstabiliser les défenses adverses, trouver des solutions pour les perforer et arriver à faire les différences. »