RMC Sport

Biarritz rêve d’Anoeta

Julien Peyrelongue et les Biarrots rêvent d'un quart à Anoeta

Julien Peyrelongue et les Biarrots rêvent d'un quart à Anoeta - -

Le BO s’apprête à affronter Bath à Aguilera ce samedi (14h30) à l’occasion de la dernière journée de poule de la H-Cup. Avec comme objectif, la victoire bonifiée qui leur permettrait de recevoir leur futur adversaire en quart de finale à Saint-Sébastien.

A la veille du dernier match de phase qualificative de la H-Cup, le Biarritz Olympique n’a plus la tête au calcul. Une simple victoire samedi contre les Anglais, quasiment éliminés des qualifications, les enverrait directement en quart de finale soit en tant que leader de leur poule soit dans la peau d’un des deux meilleurs deuxièmes des phases qualificatives. En cas de succès avec bonus offensif, les Biarrots s’assureraient surtout un quart de finale au stade d’Anoeta de Saint-Sébastien.
Actuellement en tête de leur poule à égalité de points avec la province irlandaise de l’Ulster (17 points), Biarritz se prépare à un duel à distance. Les Irlandais, qui se déplacent en Italie, peuvent prétendre à une victoire bonifiée sur la pelouse d’Aironi. Les Anglais de Bath, eux, sont des adversaires bien plus coriace, et bien que déjà éléiminés, ils ne se déplaceront pas en touriste. « Ils jouent une qualification en Challenge européen, c’est donc un faux huitième de finale auquel nous nous préparerons », prévient le talonneur du BO, Benoît August.

« Attention, les Anglais jouent toujours à fond »

Un signal d’alerte qu’Imanol Harinordoquy confirme. « Bath vient pour gagner, les Anglais ne calculent pas, ils jouent les matches à fond. » Le capitaine des Basques, assure que l’objectif phare doit rester la qualification. « On doit d’abord gagner, engranger les points pour s’assurer le gain de la rencontre et ensuite seulement nous essaierons de marquer quatre essais. »
Les Biarrots, auteurs d’un très bon début de saison, possèdent donc toutes les cartes en main. « En mettant les choses à leur place et dans le bon sens, souligne leur entraîneur Jean-Michel Gonzalez, l’équipe doit venir à bout des Anglais et les battre comme il le faut. » Recevoir à Anoeta est à ce prix…