RMC Sport

Boudjellal : « Wilkinson dans la hotte du Père Noël »

-

- - -

Large vainqueur des London Irish (38-17), le RC Toulon pointe à la première place de sa poule en H-Cup. Et Jonny Wilkinson devrait prolonger, selon un président Mourad Boudjellal aux anges…

Président, où en sont les pourparlers du contrat de Jonny Wilkinson ?
Hier (vendredi), on a bien discuté, on a bien avancé. Je pense que ça devrait se trouver dans la hotte du Père Noël, normalement ! Personnellement, je ne crois plus au Père Noël, mais il lui arrive quand même, parfois, de passer entre le 25 et le 27 décembre, voilà. C'est magique quand même. Jonny est un élément important du club, même si on a vu sur plusieurs rencontres, dont celle de cet après-midi, que Felipe sur certains matchs n'est pas mal non plus.

Pourquoi faites-vous de Wikinson une priorité ?
Jonny, c'est le joueur sur lequel on stresse le moins. C'est peut être le meilleur joueur du Top 14, et ça semble d'une évidence qu'il va rester à Toulon... On ne stresse absolument pas, on prend notre temps. J'ai l'impression qu'aujourd'hui Jonny, c'est la représentation de la ville de Toulon. On a l'impression qu'il a toujours été là. Donc je n'ai pas d'angoisse particulière. Sauf qu'entre un Méditerranéen et un Anglais, on ne va pas toujours au même rythme

Avec la victoire et la première place de la poule en H-Cup, vous devez être sacrément fier…
Quand on fait ce job, on entre dans un club pour y vivre des moments magiques et exceptionnels. Et plus que la qualif', ce que j'avais en tête, c'était de recevoir le Munster à Toulon - je dis bien à Toulon - pour jouer la qualification pour un quart de finale européen. Ça, c'est un véritable événement, inespéré. C'est déjà surréaliste de jouer contre le Munster par rapport à notre parcours ces dernières années. Alors jouer le Munster pour une quasi-qualification, en tout cas pour une solide première place de la poule, c'est un beau cadeau pour la ville de Toulon. Ça tombera au moment des étrennes, j'espère qu'on pensera à nous… Je crois que Toulon, depuis le début de cette compétition, même si il a été dit ça et là qu'on la galvaudait, qu'on faisait tourner l'effectif, même si on a essuyé beaucoup de critiques, a prouvé qu’il était bien là. Nous sommes fiers de représenter la France à ce niveau là.