RMC Sport

Bouscatel : « Une finale est faite pour être gagnée »

Le groupe toulousain tourné vers un seul et même objectif...

Le groupe toulousain tourné vers un seul et même objectif... - -

Finaliste de la Coupe d’Europe, ce samedi contre Biarritz au Stade de France, Toulouse pourrait enlever un quatrième titre. Son président René Bouscatel, y croit.

René Bouscatel, Toulouse retrouve la finale de la Coupe d’Europe, est-ce le signe d’une bonne santé ?
Oui, mais nous n’en avons jamais douté. Nous avons fait un presque sans faute en terminant premier de la poule et parmi les meilleurs premiers, nous offrant la possibilité de jouer notre quart de finale à domicile. Maintenant, une finale est faite pour être gagnée.

Il s’agit de votre troisième finale contre un club français et vous les avez toutes gagnées (ndlr : contre le Stade Français en 2005 et contre Perpignan en 2003)…
Oui mais je ne veux y voir aucun signe parce que je suis superstitieux. C’est particulier de jouer une finale de Coupe d’Europe contre un club français, ça le sera encore plus parce que c’est la première fois qu’elle se jouera aussi en France.

Vous avez dit être fier de votre équipe, mais finir sans titre serait-il un échec ?
Ça serait difficile de dire ça. Demi-finaliste du championnat, finaliste de la Coupe d’Europe, beaucoup de clubs aimeraient être à notre place. Mais c’est vrai que quand on est engagé sur une compétition, c’est pour la gagner. Quand on perd, c’est un échec, mais il faut relativiser l’échec. Je pense quand même que notre saison est réussie. Ça ne peut pas être une année marquée par un échec. Ça serait une année où nous n’avons pas réussi à être champion.

Une victoire en finale renforcerait-elle un peu plus votre avance au niveau européen ?
On attache surtout de l’importance à gagner. On ne veut pas avoir de regret. Si on perd en ayant tout donné, ça ne sera pas un échec. On s’en servirait pour progresser. Mais nous avons toutes nos chances pour gagner ce quatrième titre.

Est-ce facile d’être le club qui possède un temps d’avance malgré le renforcement de vos concurrents ?
Ce qui est important, c’est la pérennité. Nous avons créé une économie nécessaire pour générer notre budget. Nous ne sommes pas dépendants d’un mécène ou d’une entreprise, mais de notre propre économie. C’est signe de pérennité. Les résultats ne datent pas d’aujourd’hui. J’espère qu’ils dureront. C’est fragile, mais c’est plus solide qu’un mécène qui met de l’argent pendant vingt ans et peut se retirer du jour au lendemain.

W.T. à Toulouse