RMC Sport

Champions Cup: Toulouse ou Bordeaux pour accueillir la finale?

Cheslin Kolbe (Stade Toulousain)

Cheslin Kolbe (Stade Toulousain) - AFP

La ville qui accueillera la finale de la Champions Cup, le 17 octobre, sera déterminée après les demi-finales la semaine prochaine. Toulouse et Bordeaux sont les deux options en cas de qualification d’une équipe française. En Challenge européen, Toulon fait partie des possibilités.

Pour le moment, rien n’a encore été tranché. Alors que les quarts de finale se dérouleront ce week-end, une semaine avant les demies, le lieu de la finale de la Champions Cup, le 17 octobre prochain, est encore indécis. Diverses possibilités sont encore sur la table que ce soit en France, en Angleterre et en Irlande. L’EPCR, qui organise les compétitions européennes, a travaillé sur différents dossiers pour la Champions Cup mais aussi la Challenge Cup.

"Nous déciderons des stades qui accueilleront les deux finales à l’issue des demi-finales de façon à tenir compte au mieux des conditions sanitaires et logistiques du moment, a indiqué à RMC Sport Vincent Gaillard, le Directeur général de l’EPCR. L’idée est de réduire le plus possible les voyages pour les équipes concernées. Au-delà des conditions sanitaires, plusieurs critères seront pris en compte, parmi lesquels les résultats sportifs lors de la phase de poule." Le classement de cette première partie de compétition aura donc potentiellement de lourdes conséquences.

En Irlande, Dublin et Belfast sont des options déjà envisagées, tout comme Bristol en Angleterre, en France deux villes sont encore en lice. Selon les informations de RMC Sport, il s’agit de Toulouse et Bordeaux en cas de qualification d’une équipe française en finale de la Champions Cup. Toulouse, qui reçoit l’Ulster dimanche, ainsi que Clermont et le Racing 92, qui s’affronteront la veille, espèrent en être.

Mayol pour la finale du Challenge européen ?

En Challenge européen, là aussi, différentes hypothèses existent. Une d’entre elles serait d’organiser la finale le 16 octobre au stade Mayol de Toulon. Une potentielle bonne nouvelle pour le RCT, meilleure équipe de la phase de poules, qui recevra les Scarlets samedi soir en quart de finale. "Il est très probable que les deux finales se jouent dans deux endroits différents" selon Vincent Gaillard.

Contrairement aux années précédentes, la capacité des stades ne sera pas vraiment un critère essentiel eu égard à la pandémie. A Bordeaux, la jauge a ainsi été réduite à 1.000 spectateurs depuis lundi sur décision de la Préfecture.

Jean-François Paturaud