RMC Sport

Clermont pour espérer

-

- - -

Les Auvergnats ont dominé avec bonus le Racing-Métro 92 (28-17). Si les Franciliens sont éliminés, Clermont peut se qualifier à condition que le Leinster ne batte pas les Saracens avec le bonus.

A voir la composition alignée par Pierre Berbizier, on a vite compris que cette Coupe d’Europe n’était pas sa priorité, malgré une infime chance de qualification. L’entraîneur du Racing n’a pas cru une seconde à un faux-pas des Irlandais du Leinster samedi face aux Saracens. Il a donc fait découvrir l’Europe à quelques jeunes pousses et laissé ses grognards (Chabal, Nallet, Steyn…) en région parisienne. Clermont en a profité et continue d'y croire. Un essai du Sud-Africain Le Roux et le pied de Hernandez donnent un court avantage aux Parisiens à la pause (10-7).

Le manque d’enjeu n’a pas empêché Vern Cotter de pousser un petit peu de la voix. Avec effet immédiat. Domingo sonne la charge, White creuse l’écart et Rougerie conclut le festival face à ce XV expérimental et, donc, inexpérimenté. « Oui, c’était une équipe inédite, confirme Nicolas Durand. Mais on a fièrement défendu nos couleurs et ça nous servira pour la suite », a déclaré sur C+ Sport le demi de mêlée du Racing. Cette victoire bonifiée enterre les Franciliens mais donne de l'espoir aux Clermontois. En attendant la rencontre entre le Leinster et les Saracens, less Auvergnats ont rejoint les Irlandais en tête de poule. La qualification est envisageable mais elle est entre les mains du Leinster. Cette formation ne doit pas gagner avec le bonus offensif face aux Saracens. Sous peine de condamner définitivement les hommes de Vern Cotter. Un sursis en quelque sorte. Mais c'est déjà beaucoup pour ces Clermontois qui reviennent de si loin.