RMC Sport

Coupe d’Europe : Clermont et le Racing démarrent bien

Sitiveni Sivivatu

Sitiveni Sivivatu - -

Après la défaite de Castres vendredi en Ulster, deux clubs français ont brillé ce samedi pour la 1e journée de H Cup. Clermont a déroulé contre Llanelli (49-16). Et Racing s’est imposé face au Munster (22-17).

Clermont écrase les Scarlets (49-16)

Menés jusqu’à la demi-heure de jeu par Llanelli, les Clermontois ont parfaitement su inverser la vapeur, bien aidés par l’expulsion de Stoddart (38e). En supériorité numérique durant toute une mi-temps, les Jaunards ont ensuite offert un feu d’artifice offensif, avec pas moins de cinq essais à la clé sur la seule deuxième période. Il a tout de même fallu attendre la 32e minute et un essai de Sivivatu pour voir les locaux montrer un visage conquérant, après des débuts particulièrement fébriles. Le carton rouge leur a évidemment facilité la tâche pour la suite.

En s’appuyant sur un pack souverain, Clermont a fait voler en éclat la défense des Scarlets, littéralement submergés par la marée jaune. Des réalisations de Byrne (48e), Chouly (54e), Bonnaire (71e), Nalaga (80e) et un essai de pénalité (32e) sont ainsi venues alimenter le festival offensif de l’ASM. Avec cette victoire agrémentée du bonus offensif, les hommes de Vern Cottersignent un début idéal dans la compétition, même si, comme l’affirme Morgan Parra, tout n’a pas été parfait, notamment en début de rencontre.

« On fait une mauvaise entame, estime le demi de mêlée clermontois. Heureusement on a eu cette faculté de pouvoir revenir, de ne pas nous effondrer. C’est une bonne chose, c’est sûr, mais il va falloir bosser ces entames, travailler, tenir encore plus le ballon, c’est important en Coupe d’Europe. Il va falloir continuer de développer des choses comme on a pu le faire en deuxième mi-temps. La grosse satisfaction, c’est le bonus. Parfois, un point de bonus suffit à se qualifier. Ils ont eu un rouge, on avait l’occasion d’appuyer là-dessus pour prendre les points et on l’a fait. C’est bien. »

Le Racing se paye le Munster (22-17)

Sur une pelouse détrempée et sous une pluie battante, le Racing Métro est parvenu à arracher la victoire face aux Irlandais du Munster (22-17). Menés 10-0 après 17 minutes de jeu et surtout 17-16 à cinq minutes du terme, les Franciliens ont obtenu leur succès sur le fil grâce à des pénalités de Barkley (77e) et Bergamasco (80e). Ce match que les intempéries ont privé de spectacle s’est résumé à un duel d’occupation du terrain au pied et de buteur. A ce petit jeu, l’ouvreur Olly Barkley s’est illustré côté Racing, avec 14 points à son actif. Et si Zebo pensait avoir fait le plus dur avec un essai tardif qui permettait aux siens de virer en tête à quelques minutes du terme (17-16, 74e), la persévérance des Ciel et Blanc a été récompensée avec le dénouement que l’on sait.

Gonzalo Quesada, l’entraîneur du Racing, a d’ailleurs tenu à tirer un grand coup de chapeau à ses hommes. « On a vu une belle gestion de la charnière, a-t-il confié à l’issue du match. Chapeau à Mirco Bergamasco, Juan Hernandez et Benjamin Fall qui ont été énormément sollicités derrière dans les déplacements, la pression, et surtout dans les courses. Surtout en sachant qu’on a sorti Juan (Hernandez, ndlr) de sa balade parisienne pour venir nous rejoindre parce que Fabrice (Estebanez) s’est malheureusement fait mal hier. Je suis très fier et très content de voir que l’on a ce type de leader, que Barkley, dans ces conditions-là, a su se montrer pressant et déterminant dans la partie. Je suis également satisfait de la gestion de la charnière, des trois-quarts, des avants qui ont commencé le match de manière très difficile mais qui ont eu les ressources pour passer de dominés à dominateurs. Cette victoire nous fait beaucoup de bien pour nous remettre sur le bon chemin, celui qu’on avait depuis le début de la saison. »