RMC Sport

H Cup : Clermont a son « Rado » de fortune

Ludovic Radosavljevic

Ludovic Radosavljevic - -

Titulaire à l’ouverture face à Montpellier ce samedi en quarts de finale de la H Cup (16h40), le jeune Ludovic Radosavljevic (23 ans) est la surprise du chef clermontois Vern Cotter. Un choix osé, mais dicté par le forfait de Brock James.

Ça passe ou ça casse, serait-on tenté de dire au sujet de la titularisation de Ludovic Radosavljevic samedi contre Montpellier en H Cup. Rarement aligné d’entrée par Vern Cotter, ce jeune demi de mêlée (23 ans) devra faire ses preuves à l’ouverture, un poste où il n'a été titularisé qu'à deux reprises avec l'ASM. La faute tout d’abord au retour tardif de David Skrela, convalescent car victime d’une grosse béquille et seulement remplaçant lors de ce quart de finale. Mais surtout grâce, ou à cause, de la blessure de l’ouvreur titulaire Brock James. Auteur de 281 points en 33 matches de H Cup, le Franco-Australien souffre d’une déchirure musculaire à une cuisse et laisse donc le poste d’ouvreur vacant.

Deux solutions s’offraient alors à Vern Cotter, l’entraîneur de l’ASM : déplacer Morgan Parra à l’ouverture ou aligner le même XV que le week-end dernier contre Agen (66-21) et donc titulariser « Rado », qui a joué à l'ouverture plus jeune. La solution Parra en 10 paraissait plausible, mais Vern Cotter a souhaité maintenir l’international tricolore en 9, devant l’enjeu de la rencontre et l’importance de son rôle au contact des avants. Ludovic Radosavljevic , un Avignonnais formé à Aix-en-Provence, en profite. Une titularisation à quitte ou double pour le jeune ouvreur de circonstance, envoyé dans l’arène dans un match capital.

« C’est un beau challenge pour lui »

Interrogé au sujet de sa prise de risques, Vern Cotter s’est pourtant montré confiant et convaincant. « C’est un animateur, c’est un bon communicateur, a expliqué l’entraîneur néo-zélandais, qui a vu ‘‘Rado’’ à l’œuvre lors de la victoire des siens contre Agen. Il a un très bon jeu au pied, une très bonne passe forcément, parce qu’il était en 9. Il voit clair. C’est quelqu’un qui défend avec intensité. Je sais qu’il est prêt à relever ce challenge et à bien figurer dans la partie. Mais je le vois mal faire des chisteras, des passes croisées. Il a un caractère fort, c’est un leader dans le jeu. » Vern Cotter a également veillé à ce que « Rado » soit bien préparé : « Il y a Brock (James) qui l’a accompagné cette semaine avec David (Skrela). Je pense que c’est un beau challenge pour lui ». Un beau challenge pour « Rado », un coup de poker risqué pour Clermont…

A lire aussi :

Moscato : « On ne parle pas assez de Montpellier »

Toute l’actu de la H Cup

Toute l'actualité du rugby

Eric Bethsy avec Julien Teiller