RMC Sport

H Cup - Clermont ne toise pas Exeter

Thomas Domingo

Thomas Domingo - -

Clermont se déplace ce samedi, à Sandy Park pour y affronter les Anglais d’Exeter (19h). Un match de H Cup que les Français redoutent. Mais qui, en cas de succès, leur garantirait presque la qualification pour la phase finale.

« On les prend au sérieux ». A quelques heures du déplacement de Clermont à Exeter, le ton est donné. Comme tous ses coéquipiers, le talonneur clermontois Benjamin Kayser ne bombe pas le torse. Car contrairement aux apparences et même s’il n’est que le modeste 6e de la première division anglaise avec 16 points, l’Exeter Chiefs Rugby Club n’en reste pas moins un adversaire de taille.

En arrivant de deuxième division, il y a à peine trois ans, les Chiefs n’ont eu de cesse de monter en puissance en première division anglaise. Depuis, ils sont craints par les plus grandes écuries de rugby, à commencer par le champion d’Europe en titre, l’équipe irlandaise de Leinster. « Ils jouent avec le cœur. C’est une équipe agressive qui ne lâche rien et qui se bat bien. Ils ont d’ailleurs failli battre Leinster chez eux (9-6)», souligne le pilier clermontois Thomas Domingo. Avant de renchérir : « Ce n’est pas une équipe typique anglaise mais c’est une sacrée équipe ». Même son de cloche pour Vincent Debaty, pilier de l’ASM Clermont : « Exeter est très compliqué à jouer ».

« Va y avoir du sang ! »

Leader de la poule 5 de la H Cup, Clermont entend bien distancer son premier rival, Leinster, grâce à une victoire sur le sol british ce samedi. Après un match réussi à l’occasion de la première journée de H Cup, face aux Scarlets (49-16), Clermont devra donc faire aussi pour cette seconde journée et ce, malgré l’absence de Nathan Hines, l’international écossais de l’ASM Clermont suspendu 6 semaines par la commission de discipline européenne pour un « stamping » sur l’ailier des Scarlets, Morgan Stoddart, samedi dernier.

Pour Vincent Debaty, le doute n’est pas permis. Samedi, dans l’antre du Sandy Park, «va y avoir du sang ». Le décor est planté.

Annette Minka avec Julien Teiller