RMC Sport

H Cup : Toulouse prend la porte

Luke McAlister

Luke McAlister - -

Totalement inefficace au pied, Toulouse s’est incliné à Leicester (5-9) dimanche en H Cup et ne jouera pas les quarts de finale. Les Toulousains peuvent s’en vouloir, tant la qualification semblait accessible, face à ces Anglais minimalistes.

Coup de théâtre. Après l’élimination du Leinster, double tenant du titre, c’est Toulouse, autre géant d’Europe avec ses quatre couronnes, qui prend la porte, après sa défaite sur la pelouse de Leicester (5-9). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Rouge et Noir l’ont bien cherché. En s’inclinant sur la pelouse des Ospreys lors de la quatrième journée (6-17), ils s’étaient déjà tiré une balle dans le pied, s’obligeant à réaliser un coup à Leicester lors de l’ultime rencontre des phases de poule. Ce dimanche, en laissant échapper 17 points au pied, ils se sont précipités tout seuls, à grands coups de pieds (manqués), vers la sortie. Face à des Tigers invaincus dans leur antre en Coupe d’Europe depuis 2006, ça ne pardonne pas.

La faillite des buteurs toulousains était tout simplement rédhibitoire pour composter un billet pour les quarts qui semblait pourtant largement à leur portée. Deux pénalités, une transformation et un drop ratés par Beauxis, deux autres pénalités non converties par McAlister et forcément, le compte n’y est pas, contre ces Anglais pourtant pas dans un grand jour, qui auront assuré leur succès sur trois petites pénalités en première période. Les deux poteaux trouvés d’entrée par les artificiers haut-garonnais n’auguraient rien de bon. La réussite les a finalement fuis jusqu’au bout. Dans ces conditions, la clé devait venir par le jeu. Mais en abusant des chandelles, les champions de France se sont privés de trop nombreuses munitions.

A nos actes manqués

Récompensée une fois sur une mauvaise réception de Tait exploitée par Huget (5-9, 49e), cette tactique n’aura finalement pas porté ses fruits, sur la pelouse enneigée de Welford Road.En fin de rencontre, le carton jaune de Flood pour un en-avant volontaire (67e) relance le suspense, mais Toulouse ne parvient pas à profiter de sa supériorité numérique. De quoi laisser d’immenses regrets pour les Rouge et Noir, qui auront même une balle de match avec un lancer en touche à cinq mètres de l’en-but, à deux minutes du coup de sifflet final... En vain. Le lancer est contré et la qualification s’envole. A nos actes manqués.

« Pour marquer cinq points, il a fallu qu’on en laisse 30 en route, avec 17 points manqués au pied et un essai refusé au pied des poteaux, regrette Guy Novès. Nous avions nos deux meilleurs buteurs et ils sont passés à cotés dans ce froid. Il y a eu une grosse domination de notre part avec un état d’esprit exemplaire qui me rassure pour l’avenir de la saison. C’est un gâchis dans le sens où on est éliminé mais pas dans la construction du club. Ce qui m’a émerveillé c’est que, dans des conditions détestables, on a produit un engagement total et on a fait subir l’adversaire en ayant pas mal d’occasions ». Philosophe, Novès, malgré cette quatrième élimination en en quarts de finale. Il pourra se consoler avec un premier quart de finale de Challenge européen, où l’attend Perpignan, à Aimé-Giral...

Le titre de l'encadré ici

Les affiches des quarts de finale|||

Avec cette élimination de Toulouse, les quarts de finale de la compétition sont tous connus :

Harlequins - Munster
Clermont - Montpellier
Toulon - Leicester
Saracens – Ulster

En demi-finale, un club français sera assuré de jouer à domicile, puisque le vainqueur de Clermont - Montpellier recevra celui de Harlequins – Munster. En cas de qualification, Toulon devra en revanche se déplacer, chez les Saracens, ou l’Ulster.

Alexis Toledano avec Wilfried Templier à Leicester