RMC Sport

l'EPCR vent debout contre le projet de coupe du monde des clubs de Laporte

Bernard Laporte avait détaillé son projet dans le "Super Moscato Show" ce lundi.

Ne vous fiez pas au ton conciliant des premières lignes, l'EPCR, qui gère les coupes d'Europe de rugby, n'apprécie que très modérément le projet de coupe du monde des clubs porté par Bernard Laporte.

"L’EPCR a pris note aujourd’hui des articles de presse concernant une proposition de Coupe du monde des clubs annuelle", explique l'institution dans un communiqué ce lundi soir. 

"Des discussions ont déjà été entamées de manière officielle entre l’EPCR et ses actionnaires à propos d’un tournoi mondial de clubs qui pourrait compléter la Champions Cup et la Challenge Cup et qui pourrait avoir lieu une fois tous les quatre ans. Les formats possibles sont actuellement à l’étude, en tenant compte principalement de la santé des joueurs et en adoptant une démarche collaborative entre les parties prenantes."

Laporte: "Si tu supprimes la Coupe d'Europe, ce n'est pas lourd"

Sauf que le projet de Bernard Laporte va beaucoup plus loin: il s'agit d'une coupe du monde annuelle et qui ne complèterait pas la champions cup et la Challenge cup mais qui remplacerait carrément les deux compétitions. "Il faut qu’on arrive à créer ce produit où les meilleurs du monde se rencontrent pendant six à sept semaines à un endroit donné, a expliqué Bernard Laporte dans le Super Moscato Show ce lundi. Et là, ça va générer de la billetterie, des droits TV, du sponsoring. Je la ferais tous les ans. Si tu supprimes la Coupe d’Europe, ce n’est pas lourd. Il faut discuter d’un éventuel alignement des calendriers. Une fois qu’on est d’accord sur le principe, on les trouvera les arrangements."

L'arrangement est loin d'être trouvé avec l’EPCR qui "estime qu’il n’est pas approprié de mettre en avant de telles discussions alors que la crise sanitaire liée au COVID-19 continue. Actuellement, sa priorité est d’essayer de reprogrammer les phases finales des tournois 2019/2020 dans le respect des directives des autorités locales et gouvernementales."

PK