RMC Sport

Saracens-Clermont: ce phénoménal Raka qu'il faut "évidemment" prendre chez les Bleus

Alivereti Raka félicité par ses coéquipiers clermontois

Alivereti Raka félicité par ses coéquipiers clermontois - AFP

Enorme performance de Clermont, qui s’est largement imposé (46-14) sur la pelouse des Saracens ce lundi lors du match reporté de la 3e journée de Champions Cup. Une victoire qui porte la griffe de l’ailier de l’ASM Alivereti Raka, auteur de trois essais et d’une impressionnante prestation à Londres.

Ecœurés, les Saracens. Doubles tenants du titre en Champions Cup, les Anglais ont pris une correction à domicile ce lundi face à Clermont en Champions Cup (14-46). Invaincus depuis deux ans sur la scène européenne, ils ont subi la loi d’une équipe auvergnate en état de grâce, qui a marqué six essais (46-14). Si l’ASM a survolé les débats lors de ce match reporté de 24 heures en raison des chutes de neige, un joueur a encore crevé l’écran, Alivereti Raka.

Lombard : " Il peut jouer dans n’importe quelle équipe du monde"

Déchaîné, l’ailier fidjien a inscrit trois essais et servi sur un plateau Van der Merwe, après avoir effacé quatre adversaires lors d’un raid solitaire de folie. "Si je suis sélectionneur fidjien, je le prends tout de suite", a commenté avec ironie Philippe Saint-André sur RMC, Raka pouvant postuler à une place en équipe de France en février prochain à condition d’obtenir un passeport. "C’est un vrai match-winner, poursuit l’ancien sélectionneur des Bleus. A chaque ballon, il fait la différence."

Thomas Lombard aussi est sous le charme du Clermontois de 23 ans. "Evidemment qu’il faut le prendre (chez les Bleus), appuie le membre de la Dream Team. Il apporte une plus-value incontestable à l’équipe dans laquelle il évolue. S’il y avait deux ou trois joueurs à peu près du même niveau, il y aurait débat. Aujourd’hui, il n’y a pas de débat. Raka met tout le monde à l’heure. Il peut jouer dans n’importe quelle équipe du monde. Si tu peux le prendre en équipe de France, ça ne fera pas de mal." En attendant, l’ASM, leader de sa poule avec quatre points d'avance sur les Saracens, attend des Anglais revanchards dès dimanche à Marcel-Michelin. Et Raka sera encore là.

AB