RMC Sport

Toulon se casse les dents

Jonny Wilkinson pris dans la tenaille

Jonny Wilkinson pris dans la tenaille - -

Invaincu en H-Cup depuis le 19 janvier, Toulon a concédé ce samedi sa première défaite de la saison dans la compétition européenne. Pourtant dominateurs une grande partie de la rencontre, les Varois sont tombés à Cardiff (19-15).

Il n’aura suffi que d’un essai. Et le héros gallois se nomme Gareth Smith. Entré à la 72e minute, l’ouvreur de Cardiff a tour à tour échappé à deux plaquages de Maxime Mermoz et Jonny Wilkinson, avant de se relever, malgré une troisième tentative de Frédéric Michalak, sans doute inquiet à l’idée de réaliser un plaquage cathédrale. Voilà comment Cardiff est parvenu à passer devant à la 78e minute (19-15), alors que les Toulonnais avaient jusqu’à présent fait la course en tête.
« Ils ont bien joué le coup, regrettait Michalak à la fin du match. Il faut accepter quand l’équipe en face est bonne, même si c’est 5 minutes… Elle a été bonne au bon moment. »

Une fois de plus, c’est Jonny Wilkinson qui a assuré le minimum, passant cinq pénalités (21e, 28e, 45e, 54e et 72e). Pas beaucoup mieux dans le camp gallois avec quatre pénalités de Patchell (4e) et Halfpenny (39e, 60e et 69e), jusqu’à l’essai de Smith. « Toulon peut nous massacrer si nous jouons comme à Exeter. Ils ont démoli le leader de notre championnat celte le week-end dernier, le challenge est énorme », présidait Bradley Davies.

Bonus défensif comme seule consolation

Le deuxième ligne international faisait référence aux premières rencontres de cette poule la semaine dernière avec un succès de Toulon contre Edimbourg (51-28) et une défaite de Cardiff à Exeter (44-29). Bernard Laporte s’était d’ailleurs inquiété de la fin de match de sa formation qui avait livré une seconde période indigente et indigne d’un champion sortant. La comparaison n’est ici pas flagrante. Toujours est-il qu’après la pause, une fois de plus, le RCT n’a pas semblé être en mesure de tuer un match qui lui tendait les bras.

Tout juste récompensé d’un point de bonus défensif, Toulon occupe néanmoins la tête de cette poule 2 en attendant la rencontre entre Glasgow et Exeter ce dimanche. « On a fait trop de fautes individuelles trop idiotes dans nos 40 mètres et une erreur défensive qui nous fait mal à la fin. Les grandes équipes ne donnent pas ce genre de points. Il y a encore du travail », continue Michalak. Pour la première fois depuis le 19 janvier et un revers à Montpellier, Toulon s’incline en Coupe d’Europe (23-3). Et encore, à cette époque, les hommes de Bernard Laporte avaient déjà validé leur billet pour les quarts de finale… Ce qui est encore loin d’être le cas.

A lire aussi :

>> Toulouse, c'est renversant

>> Le Racing soigne son entrée

>> Boudjellal : « On essaie de tuer Toulon »

PTa et LD à Cardiff