RMC Sport

Mondial féminin de rugby: la France surclasse l'Italie et se qualifie en demi-finale

En quart de finale de la Coupe du monde féminine de rugby, les Bleues ont donné une leçon à l’Italie en s’imposant 39-3. Un temps imprécises, les Françaises ont fini par se libérer en attaque, à l’image de Joanna Grisez, autrice d’un triplé. L'adversaire en demi-finale sera la Nouvelle-Zélande, hôte de la compétition.

Mission accomplie pour le XV de France. Au Northland Events Centre de Whangarei, les joueuses de Thomas Darracq ont passé le test italien haut la main en offrant aux plusieurs centaines de supporters français présents une démonstration offensive (39-3). Les Bleues s’invitent dans le dernier carré et doivent faire face samedi prochain à la Nouvelle-Zélande, championne du monde en titre et tombeuse du Pays de Galles (55-3).

Dominatrices mais encore imprécises

La France commence son match de la meilleure des manières. Sur une relance depuis ses propres 22 mètres, Émilie Boulard transperce le premier rideau et réussit parfaitement son deux contre un face à la dernière défenseuse pour envoyer son ailière, Joanna Grisez, dans l’en-but pour inscrire le premier essai du match, transformé par Caroline Drouin (7-0). Les Bleues dominent, mais souffrent encore de petites fautes de main pour marquer à nouveau.

Les Italiennes se rebiffent dans les cinq dernières minutes et obtiennent une pénalité en face des poteaux. C’est Michela Sillari qui permet à l’Italie de recoller 7-3 à la 39e minute. Juste avant le retour aux vestiaires, sur un temps fort français, l’ailière italienne Maria Magatti écope d’un carton jaune et permet à Drouin d’ajouter une pénalité dans le temps additionnel (10-3).

La frustration des occasions manquées, puis la libération

Les Bleues commencent la deuxième période tambours battants, elles campent les 22 mètres italiens il y a cette première occasion manquée d’Émilie Boulard où une Italienne se couche sur le ballon, puis quelques instants plus tard, Charlotte Escudero tombe le ballon au moment d’aplatir. Boulard inscrit l’essai tant attendu, mais l’arbitre revient à un en avant de Sochat. On croit presque au gag.

Les tricolores n’abandonnent pas, les Italiennes craquent finalement après l’heure de jeu. Les avants français enfoncent une mêlée dans l’en-but italien et se voient accorder un essai de pénalité. Trois minutes plus tard, Laure Touyé inscrit un nouvel essai sur un ballon porté fructueux. Star de la journée, Joanna Grisez s’offre un doublé en deux minutes, portant son nombre d’essais à trois dans la rencontre. La France accède au dernier carré avec la manière.

Gauthier Baudin