RMC Sport

Du kayak pour les Bleus

-

- - -

Pour couper avec la préparation de la Coupe du monde, Marc Lièvremont a emmené ses joueurs sur la côte méditerranéenne ce jeudi. Au programme, du kayak de mer et quelques plongeons depuis les falaises.

Pour certains, le gilet de sauvetage paraît un peu petit. Sûrement à cause de toutes les séances de musculation que les Bleus suivent depuis le début de la préparation de la Coupe du monde. Ce jeudi, ils ont délaissé les haltères pour des pagaies, les ateliers de torture pour une sortie en kayak sur la mer Méditerranée. Après les cours de cuisine à Marcoussis ou encore le raid en Auvergne, c’était le menu de la nouvelle journée à la fois récréative et instructive concoctée par Marc Lièvremont. Le sélectionneur du XV de France a emmené son groupe dans un endroit qu’il connait bien.

En descendant à 7h du domaine de Falgos, où ils sont en stage cette semaine, ils ont rejoint Argelès-sur-Mer, où le Catalan et sa famille ont passé une grande partie de leur vie avant de s’installer au Pays Basque il y a une dizaine d’années. Ils ont embarqué à 10h sur le Moby Dick II, un bateau de tourisme, qui les a conduits au Cap Béar tout en longeant la magnifique côte rocheuse et ses fleurons, Port-Vendres et surtout Collioure. Une demi-heure plus tard, ils sont arrivés dans l'anse Santa Catarina, près de Paulilles, où des pagaies les attendaient.

Parra privé de mer

Les Bleus sont montés en duo dans les kayaks. La paire Marty-Szarzewski a filé à grande vitesse, suivie par Mas et Domingo, Bonnaire et Nallet, Poux et Yachvili ou encore Dusautoir et Pierre. Heymans et Harinordoquy se sont eux offert un chavirage et se sont retrouvés la tête sous l’eau. Après ce parcours, les joueurs ont escaladé les rochers sur environ 3-4 mètres de hauteur pour se livrer à quelques plongeons en pur style « bouteilles » ! Le Clermontois Morgan Parra, ménagé en début de semaine en raison d'adducteurs douloureux, n'a pas pris part à ces activités. Il s'est contenté du bateau des accompagnants, avec une partie du staff. Il était bien présent par contre pour le pique-nique. Vers 18h, les Bleus ont regagné leur nid d’aigle de Falgos. Où les choses sérieuses recommenceront dès ce vendredi.