RMC Sport

Elissalde : « Je les ai fait jouer en infériorité numérique… »

Elissalde s'en tire bien, après être sorti KO sur une terrible manchette de Nalaga.

Elissalde s'en tire bien, après être sorti KO sur une terrible manchette de Nalaga. - -

Le n°10 des Bleus a failli être le grand perdant du test match gagné contre la sélection des Pacific Islanders (42-17), quand il est sorti à la 20e sur civière après une manchette terrible du Fidgien Napoleoni Nalaga.

L’image est terrible : à la 20e, Jean-Baptiste Elissalde est inconscient sur la pelouse du stade Bonal, à plat ventre, le nez dans la pelouse. Le demi de mêlée du XV de France a pris « un coup de la corde à linge » terrible par Nalaga sur un ballon anodin. Face aux quintaux de l’hémisphère sud, ses coéquipiers du XV de France, Chabal, Heymans, aveint prévenu : il faut rester « gainé », musculairement conscient, afin d’encaisser les coups de butoir de ces Iliens redoutables au contact. « Jean Ba » était au contraire délié lorsqu’il s’apprêtait à récupérer un ballon flottant. Mal lui en a pris. Le Français a été évacué sur civière avec une minerve vers l’hôpital de Montbéliard. Après avoir subi plusieurs examens, qui ont fait craindre un traumatisme des cervicales, le Toulousain a pu terminer la rencontre dans les travées du stade. Le Fidgien de Clermont, lui, a été exclu pour ce vilain geste. Il devrait écoper au minimum de deux matches de suspension.

Jean-Baptiste Elissalde, vous revenez de loin quand même…
Je suis resté assez longtemps pour les faire jouer en infériorité numérique (rires). Le coup, je ne m’en souviens pas, parce que je suis toute de suite KO, dix secondes après j’ai repris connaissance, j’ai rassuré la famille, je n’ai pas de séquelles.

L’équipe de France a quand même signé une belle victoire, avec du jeu, contrairement au match contre l’Argentine…
Ils ont fait le match qu’il fallait, ils se sont fait plaisir, même face à des joueurs rudes, ça a bien fonctionné. J’ai vu les deux derniers essais depuis les tribunes. En supériorité numérique, on a bien négocié les décalages extérieurs. Je me souviens qu’on avait pris l’ascendant en mêlée. Quand on meilleur sur les conquêtes, il y a moins de possibilités pour l’adversaire. Je vais voir ça à la vidéo.

En serez-vous pour le match contre l’Australie, la semaine prochaine ?
Je n’ai pas eu de perte de connaissance. Ce n’est pas anodin comme coup, j’ai fait tous les scanners, les radios, apparemment tout va bien. Pour l’instant il n’y a pas de souci, on verra ce que disent les médecins.

La rédaction - Laurent Depret