RMC Sport

En Nouvelle-Zélande, l’accueil sera musclé !

-

- - -

A trois mois de la Coupe du monde, le XV de France redoute l’accueil qui lui sera réservé en Nouvelle-Zélande. Explications.

Bernard Lapasset n’en doute pas une seconde : les Français seront attendus par toute la Nouvelle-Zélande pendant la Coupe du monde. « Ça sera un peu chaud, glisse le président de l’IRB. Le comité d’accueil risque effectivement d’être un peu musclé ! » Il faut dire qu’à trois mois du début de la compétition, les poils des Néo-Zélandais se hérissent quand on évoque le XV de France.

Depuis des années, les Bleus sont la bête noire des All Blacks. Par deux fois, ils ont brisé le rêve Néo-Zélandais en Coupe du monde. En 1999, les coéquipiers de Raphael Ibanez s’imposaient à la surprise générale en demi-finale contre la bande de Jonah Lomu (43-31). Un match mythique que les amateurs de rugby des deux camps ne sont pas prêts d’oublier. En 2007, le XV de France rejouait le même coup en quart de finale à Cardiff. En plein marasme, les joueurs de Bernard Laporte l’emportent 20 à 18 en quart de finale contre des Blacks pourtant archi-favoris.

Pour couronner le tout, c’est aussi dans l’extra-sportif que les deux équipes se sont fait remarquer. La fausse agression de Mathieu Bastareaud, il y a deux ans, lors d’une tournée en Nouvelle-Zélande, avait ainsi viré à l’affaire d’Etat… Quelques jours plus tôt, des étudiants avinés avaient jeté des projectiles sur le XV de France, qui venait de battre les Blacks à Dunedin en test match (27-22).
A l’occasion d’une Coupe du monde qu’ils disputeront à domicile, les Néo-Zélandais sont donc bien décidés à user des tous les stratagèmes pour éviter de revivre un cauchemar bleu-blanc-rouge. Ça tombe bien, les deux équipes se retrouveront cette fois-ci dès la phase de poule !