RMC Sport

France 2023: billetterie, voitures au service d'Atcher et marchés dans le viseur

France 2023

France 2023 - AFP

Le ministère des sports a expliqué sur quoi portait la mission de contrôle sur le comité d'organisation.

La mission de contrôle sur le comité d'organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 porte sur "les marchés passés", "la billetterie" et "les véhicules mis à disposition" de l'ex-directeur général Claude Atcher, a précisé le ministère des Sports jeudi dans un communiqué.

Ces précisions interviennent au lendemain de l'annonce de l'ouverture d'une enquête par le Parquet national financier (PNF) visant le comité pour favoritisme, trafic d'influence, corruption et tout autre délit connexe à la suite d'un signalement conjoint de l'inspection générale des finances et de l'inspection générale de l'éducation lancées cet été par le ministère des Sports.

Ce dernier a détaillé jeudi les contours de ces deux inspections, qui sont toujours en cours et épluchent les documents et comptes du GIP (groupement d'intérêt public) chargé d'organiser la Coupe du monde en France dans moins d'un an.

Il s'agit de "l'analyse des modalités d'usage des moyens mis à disposition de Claude Atcher, notamment de son véhicule de fonction et des services de voiture de transports avec chauffeur (VTC)", "de l'existence de potentiels manquements, conflits d'intérêts ou autres éléments susceptibles de recevoir une qualification pénale dans la structuration de certains projets, et des marchés passés par le GIP", ainsi que de "la gestion de la billetterie par le GIP et des programmes "voyages et hospitalités"".

La gestion de Claude Atcher dans le collimateur

C'est donc bien la gestion par Claude Atcher, figure du monde du rugby français et à l'origine de l'obtention du Mondial en France, qui est dans le collimateur. Celui-ci a été débarqué il y a un mois de son poste après un premier rapport de l'inspection du Travail et du comité d'éthique du GIP démontrant un management dysfonctionnel.

Toutes ces enquêtes ont été déclenchées en juin à la suite de plusieurs articles du quotidien sportif l'Equipe.

"Le rapport de la mission doit être remis très prochainement aux ministres", a encore précisé le ministère des Sports. Cette mission "comporte un volet destiné à examiner les conditions de livraison du tournoi et des opérations liées à l'organisation de la coupe du monde, et à formuler des recommandations", a encore expliqué le ministère des Sports et des JO. 

Toujours présidé par Jacques Rivoal, le GIP, dans lequel la Fédération française de rugby (FFR) est majoritaire (plus de 60%) et l'Etat minoritaire, est désormais dirigé par Julien Collette comme directeur général et Martine Nemecek comme adjointe.

Par PK avec AFP