RMC Sport

France-All Blacks : une chandelle qui change tout…

Brice Dulin

Brice Dulin - -

Après une bonne première période, le XV de France a craqué ce samedi soir face aux All Blacks sur une phase de jeu très précise (19-26). Une chandelle manquée par l’arrière Brice Dulin qui a offert l’occasion aux Néo-Zélandais de se détacher.

Une seconde. Un coup de pied. Et tout bascule. Le XV de France savait qu’il devait « être parfait dans tous les secteurs » (Pascal Papé) pour avoir une chance de vaincre les All Blacks pour la première fois depuis quatre ans. Pendant 40 minutes, le sérieux, l’application et le respect des consignes de prudence de Philippe Saint-André ont permis aux Bleus de regarder les champions du monde les yeux dans les yeux. Et puis… l’erreur. Une petite faute technique à la conséquence fâcheuse.

Brice Dulin, intéressant jusque-là avec ses tentatives de percussion de la défense néo-zélandaise, opte pour une chandelle à la 46e minute. L’arrière castrais monte, bien sûr. Mais il est court, trop court. Car son ballon est long, trop long. Israël Dagg s’agenouille pour le récupérer et lancer le mouvement. En bout de ligne, Charles Piutau va plus vite que Yoann Huget après un rebond capricieux et aplatit.

Lombard : « Parfaitement exploité par les Blacks »

« On ne peut pas être en pression dessous à partir du moment où la chandelle est un peu trop longue, analyse Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC Sport. Le surnombre est parfaitement exploité par les Blacks. Ils adorent ce genre de ballons, quand la défense adverse est désorganisée. C’est aussi parfaitement joué par Ben Smith, qui est l’homme en forme de la Nouvelle-Zélande, avec un coup de pied à suivre. »

Ce 55e affrontement entre la France et la Nouvelle-Zélande ne sera plus le même après cette 46e minute. Une équipe perd confiance, l’autre gagne en tranquillité. Fautif sur ce coup de pied mal maîtrisé, Brice Dulin se rattrape en concluant derrière la ligne le mouvement de réaction du XV de France (69e). Il est encore là pour trouver la touche à 5 mètres de la ligne (75e). Les Bleus meurent sur la ligne des All Blacks, puis se font pénaliser sur l’ultime mêlée. Il a suffi d’un rien. Encore…

A lire aussi :

>> Revivez France - All Blacks

>> Lombard : « On a dominé »

LP