RMC Sport

France – Pacific Islanders : les réactions

Le XV de France a dominé les joueurs du Pacifique 42-17 avec 5 essais mais les Français ont beaucoup gâché. Ils ont pris des coups aussi comme Jean-Baptiste Elissalde, victime d’une terrible cravate de Nalaga.

Lionel Nallet (capitaine XV de France) : « Ce n’était pas des gestes à la limite. C’était des gestes violents notamment sur les placages et surtout celui sur Jean-Baptiste Elissalde. Ca a été un match physique où on a énormément couru en première mi-temps. On a joué à l’envers. On a été un petit peu suffisant. On a relancé tous les ballons. On a pris des risques. La première mi-temps on la joue à l’envers. »

Thierry Dusautoir (joueur XV de France) : « Ils ont le surnom de coupeurs de tête. Ils ont leur réputation aujourd’hui. On le savait. Malgré tout on a réussi à faire un bon match. On s’est fait agresser dans les premières minutes et notre réaction a été de jouer individuellement. On savait que ce serait le piège face à eux. On l’a payé. En deuxième mi-temps, on a joué en équipe et ça nous a bien réussi aujourd’hui. »

Jean-Baptiste Elissalde (joueur XV de France) : « Le coup je ne m’en souviens pas car je suis de suite KO. 10 secondes après j’étais réveillé et j’ai rassuré toute la famille. C’est le plus important, il n’y a pas de graves séquelles. S’il vient sans l’intention de me faire mal ça n’ira pas plus loin. Si vraiment il vient pour me faire mal illégalement… on en discutera. C’est un accident de jeu ce n’est pas trop grave. »

Marc Lièvremont (sélectionneur XV de France) : « La première mi-temps m’a gâché la soirée avec la blessure de Jean-Baptiste. L’essentiel est intéressant avec ce socle, ces bases, cet état d’esprit, cette envie de travailler, de jouer, cette solidarité. Individuellement chacun a fait la sienne. Je suis longtemps resté sur ces a peu près de la première mi-temps qui nous ont coûté un joueur sur le coup car c’est né du désordre. Cé n’est du fait qu’on a été un peu suffisant. »

La rédaction