RMC Sport

Harinordoquy : « Outsider ? Ça me va bien »

Imanol Harinordoquy

Imanol Harinordoquy - -

Le troisième ligne du XV de France laisse volontiers le rôle de favori aux Anglais (18h) samedi lors de la troisième journée du Tournoi des VI nations. En avançant masqué, le colosse basque espère créer la surprise sur la pelouse de Twickenham.

Imanol, comment abordez-vous ce déplacement chez les Anglais ?

On a les moyens et le potentiel pour montrer autre chose que ce qu’on a produit sur les deux premiers matches (face à l’Ecosse et l’Irlande). En continuant à gagner bien sûr. Parce que l’important, c’est de gagner. D’autant que, personnellement, ça ne m’est jamais arrivé à Twickenham. Et j’aimerais bien y parvenir. Ça serait un bon souvenir pour mes vieux jours…

Ressentez-vous une progression dans le groupe par rapport à vos dernières sorties ?

C’est difficile de passer d’un extrême à l’autre sur un match. Mais petit à petit, il y a des choses qui se mettent en place. Tout le monde à envie de montrer un peu plus. On sait tous qu’il faudra élever notre niveau pour battre les Anglais chez eux. On est en position d’outsiders. Les Anglais sont clairement favoris. Moi, ça me va bien. C’est dans ces conditions qu’on montre souvent notre meilleur visage.

Le XV de France a du mal lors de ses entames de matches. Comment l’expliquez-vous ?

« Une ambiance d’internat à Marcoussis »

Aimez-vous jouer à Twickenham ?

Oui, parce que c’est un stade magnifique. C’est le berceau du rugby. Après, tout le folklore autour, on n’y a jamais participé. On le voit de loin. A part Sylvain Marconnet qui y est allé une fois avec sa Bentley, vêtu d’une robe et d’un chapeau, pour prendre part à un pique-nique. Mais à ma connaissance, c’est le seul.

Comment est l’ambiance à Marcoussis cette semaine ?

C’est très studieux. Il y a les horaires à respecter. Jo Maso (le manager des Bleus) intervient souvent pour recadrer les petits dérapages. Je n’ai pas été à l’internat quand j’étais plus jeune, mais là j’ai l’impression d’y être (sourire)…

Propos recueillis par Julien Richard