RMC Sport

La Coupe du monde a déjà commencé

-

- - -

Depuis lundi et jusqu’à mercredi midi, ils sont sept à avoir entamé la préparation de la prochaine Coupe du monde. Parmi eux, Maxime Mermoz ou encore Alexis Palisson qui ont enchaîné séances physiques et examens médicaux. Fabien Barcella, lui, n’a fait que passer.

Deux jours et demis de mini-stage et puis s’en vont. Pas encore de séances commandos pour les Bleus, mais des bilans médicaux à foison. A 114 jours de l’échéance néo-zélandaise, Marc Lièvremont a, depuis lundi, réuni ses maigres troupes à Marcoussis.

Alors que la liste du sélectionneur comprend 32 noms, seuls sept rugbymen ont répondu à l’appel de leur coach. La faute à un Top 14 qui n’a pas encore, tout à fait, rendu son dénouement. « Tout ça est assez étonnant. C’est même la première fois que je vois un tel rassemblement. Mais c’est beaucoup plus facile pour échanger », assure Maxime Mermoz. 

Bilan médical complet

Comme le centre de l’USAP, les Perpignanais, Nicolas Mas et David Marty, les Brivistes, Fabrice Estebanez et Alexis Palisson ainsi que le Bayonnais Yoann Huget ont fait le déplacement dans la capitale. Au menu, une batterie de tests médicaux et physiques. Rien n’est laissé au hasard. « On leur a fait un check-up complet, a relaté Julien Deloire, l’un des préparateurs physiques du XV de France. Comme ça, on se donne le temps de faire des choses qu’habituellement, on n’a pas le temps de faire. C’est vraiment un bilan médical complet du joueur qui a été réalisé. »

Fabien Barcella, le pilier droit de Biarritz, qui n’a plus joué depuis près de dix mois, a fait un passage éclair à Marcoussis. Le temps pour celui qui s’est rompu le talon d’Achille de réaliser uniquement un bilan médical. Sa course contre la montre pour disputer la prochaine Coupe du monde a déjà débuté. Prochain rassemblement, le 24 mai.