RMC Sport

La fête au village pour le XV de France

Marc Lièvremont profite d'un bain de foule auprès des supporters lors du stage au Chambon-sur-Lignon.

Marc Lièvremont profite d'un bain de foule auprès des supporters lors du stage au Chambon-sur-Lignon. - -

Plus de 2 500 spectateurs ont pu assister à l’entraînement du XV de France, jeudi matin, au Chambon-sur-Lignon. L’occasion pour les Bleus d’apporter du plaisir à leurs supporters avec du jeu, des autographes et des photos. Le tout au son de quelques « Marseillaises » bien à propos en ce 14 juillet.

Le Chambon-sur-Lignon accueille un festival de musique classique au mois d’août. Mais cet été, la commune de Haute-Loire a aussi droit à ses rock stars. Des idoles connues sous le nom de XV de France, présentes dans le cadre d’un stage préparatoire à la Coupe du monde (9 septembre-23 octobre). Après les avoir croisés en ville ces derniers jours, et notamment lundi durant la balade avec guide touristique de plusieurs joueurs, les Chambonnais ont fêté les colosses ce jeudi matin, de 10h à 12h30, à l’occasion d’un entraînement en public au stade municipal. Plus de 2 500 supporters, soit près de l’équivalent des 2 841 habitants de la commune, avaient fait le déplacement.

Des riverains mais aussi foule de passionnés de rugby de la région venus dès l’aube pour mettre l’ambiance et profiter du spectacle. Sans oublier plus de 600 enfants des écoles de rugby des comités d’Auvergne et de Drôme-Ardèche et les dizaines de bénévoles chargés d’encadrer tout ce beau monde. Une affluence bien gérée par l’organisation. Face à des spectateurs conquis, et sous le soleil, les Bleus, réduits de 33 à 23 par les différentes blessures du moment, se sont montrés très appliqués en engagés dans une opposition (sans mêlée ni touche) à onze contre onze qui aura duré plus d’une heure. Des « Allez les Bleus ! Allez les Bleus ! » à gorges déployées ont fusé pour saluer les essais de Picamoles, Traille ou Clerc. 14 juillet oblige, les enfants ont également entonné à plusieurs reprises « la Marseillaise », beau symbole pour un XV de France lancé vers la conquête du monde.

Lièvremont : « Beaucoup de convivialité »

Les joueurs de Marc Lièvremont ont ensuite effectué une demi-heure de musculation/explosivité à l’abri des regards, histoire d’éviter de « flinguer » la belle pelouse du stade municipal, avant de revenir de bonne grâce signer des autographes et prendre des photos avec leurs fans pendant une heure. L’entraîneur adjoint du XV de France Didier Retière en a même profité pour conseiller les jeunes sur l’utilisation des autocollants de soutien aux Bleus qu’il leur distribuait : « Il faut les coller sur la voiture de papa ou de maman ! Sur le frigo, personne ne les verra. » Une belle matinée prompte à maintenir le lien entre les joueurs tricolores et leur public. « Les gens de Haute-Loire et du Chambon se sont mis en quatre pour nous accueillir, confirme en exclusivité pour RMC Sport le coach en chef Marc Lièvremont. Il y a beaucoup de convivialité, c’est sympa. Les joueurs en bavent mais il y a tellement de gentillesse autour d’eux qu’ils relativisent cette fatigue. » Réchauffer les cœurs pour rassurer les corps. L’esprit Chambon-sur-Lignon.

Le titre de l'encadré ici

Bain de foule, pique-nique, peinture et rugby en fauteuil|||

Sur les berges du Lignon, la vie des Bleus s’apparente parfois à un fleuve tranquille. Après l’entraînement public de jeudi matin (lire ci-dessus), les Bleus ont poursuivi leur journée avec  un pique-nique pris non loin de leur résidence avant un retour à l’hôtel pour une séance de… dessin et de peinture, activité de « transition » voulue par François Lepelletier, intervenant spécialisé dans les comportements et la préparation mentale. Le staff tricolore a pour sa part investi le gymnase du collège des Bretchs du Chambon-sur-Lignon pour assister à une démonstration de jeu à XIII en fauteuil et de quad-rugby, les deux disciplines de rugby en fauteuil. Marc Lièvremont, le kiné Jean-Michel Grand, Emile Ntamack et les deux médecins des Bleus ont même pris part à un match de jeu à XIII en fauteuil. « Impressionnant », a commenté le sélectionneur. Côté infirmerie, si Thomas Domingo et Aurélien Rougerie (en rééducation à Saint-Raphaël) seront de retour dès vendredi après-midi, quatre nouveaux joueurs ont rejoint les convalescents Servat, Barcella, Harinordoquy et Ouedraogo aux soins : Heymans (pointe musculaire), Estebanez (suspicion de très légère déchirure), Palisson (fessier) et Mermoz (tension au genou droit). Pas de quoi atténuer l’enthousiasme d’un Lièvremont heureux des efforts fournis au Chambon-sur-Lignon. « C’est dans la continuité des 10 premiers jours à Marcoussis, à indiqué le sélectionneur à RMC Sport. On est contents de l’investissement des joueurs et de leur état d’esprit. Même si c’est dur, on voit que les joueurs apprennent à dépasser la fatigue générale car les sourires sont toujours présents le soir. » Une analyse appuyée avec humour par David Skrela : « On est dans des conditions optimales et on en bave. A vélo, quand on nous dit qu’il reste 200 mètres, en fait il reste un kilomètre. Apparemment, ici, ils n’ont pas la même notion des distances que vers Toulouse. » Tant que les Bleus prennent le bon chemin…