RMC Sport

Laporte : « Je n’ai pas peur de l’Afrique du Sud »

Bernard Laporte

Bernard Laporte - -

Bernard Laporte, membre de la Dream Team RMC, estime que les Bleus ont largement les moyens de rivaliser avec l’Afrique du Sud, samedi (21h). Et souhaite que les Bleus capitalisent pour l’avenir.

Pour Bernard Laporte, membre de la Dream Team RMC, le dernier test-match de l’équipe de France face à l’Afrique du Sud, samedi (21h), ne doit pas servir à dresser le bilan d’une année 2013 morose pour les Bleus (deux victoires, un nul, sept défaites). Le manager de Toulon estime qu’il doit permettre aux Bleus de jauger leur vrai niveau face à la deuxième meilleure équipe du monde. « On s’en fout de savoir si on a réussi ou non la tournée. Ça ne veut rien dire. Ce qui est important, c’est le contenu du match pour l’avenir. On n’a pas fait une bonne saison 2013 et alors ? Ce n’est pas une fin en soi. L’équipe a progressé, il faut s’intéresser à demain, à ce match et au tournoi des VI Nations qui va arriver », a-t-il déclaré.

L’ancien sélectionneur du XV de France (1999-2007) met également en garde les joueurs contre tout excès de positivisme en cas de succès face aux Boks. « Si on fait un bon match, il ne faut pas se dire "c’est super, on a une bonne équipe" pour ensuite se faire battre dans le Tournoi. Il faut que ça serve à grandir et le contenu sera important. Même si on perdait en faisant un match extraordinaire face à la deuxième meilleure équipe mondiale, ça voudrait dire qu’il y a des choses intéressantes, estime-t-il. On veut d’abord que l’Afrique du Sud soit une bonne équipe parce qu’on a besoin de référence. Il faut qu’elle joue à son très bon niveau et qu’on lui donne une réplique pour en tirer des conclusions. L’important, c’est de continuer à grandir. Faisons un très gros match et projetons-nous sur l’avenir. »

« On va leur faire mal en mêlée »

L’ancien secrétaire d’Etat aux Sports détaille les caractéristiques des champions du monde 2007 réputés pour leur jeu féroce, brutal et axé sur la conquête. « Sur les deux derniers matches de l’Afrique du Sud (victoires au pays de Galles 15-24 et en Ecosse 0-28, ndlr), je n’ai pas vu beaucoup de passes. J’ai vu beaucoup de mecs avec le ballon en main qui avançaient en un contre un et boum ! Ils ont marqué sur trois ballons portés, analyse-t-il. Contre nous, ils ne vont pas écarter beaucoup de ballons parce qu’ils vont avoir peur de se faire contrer, c’est certain. Et tant mieux pour nous parce qu’on va leur rendre la monnaie de leur pièce. Je ne suis pas inquiet de jouer l’Afrique du Sud. Autant face aux Blacks, je n’aurais pas mis un copeck. J’ai même trouvé le résultat et le contenu assez bons contre (défaite 19-26). »

Il explique enfin comment les Bleus peuvent rivaliser face aux hommes de Heyneke Meyer. « Je n’ai pas peur contre l’Afrique du Sud parce qu’on sait ce qu’ils vont nous faire, et dans ce genre de matches, on va gagner les duels et on va leur faire mal en mêlée parce que leur pilier droit (Coenie Oosthuizen), il vaut que dalle ! C’est un pichet de cidre ! C’est toujours contre eux qu’on a fait les meilleurs matches. Ce n’est pas contre l’Australie ou les All Blacks. On a des mecs costauds même si eux ont des mecs très puissants. »

Lombard : « On voit plus de choses »

A lire aussi :

>>> France-Afrique du Sud : Des Bleus bien inspirés ?

>>> « Le XV de France va-t-il battre l’Afrique du Sud samedi ? »

>>> Maestri : « Je pensais que c’était terminé »

Le titre de l'encadré ici

|||S’il redoute davantage l’Afrique du Sud (« une  équipe énorme et très expérimentée ») que Bernard Laporte, Thomas Lombard, autre membre de la Dream Team RMC, estime que les Bleus doivent se rassurer face aux Springboks pour se rassurer en vue du prochain tournoi des VI Nations. « On attaque le tournoi par l’Angleterre, l’un des morceaux les plus copieux. Il faut capitaliser un maximum de confiance et dans le fond de jeu. On a vu cette équipe de France évoluer dans son système et rivaliser en conquête. Offensivement, on voit plus de choses. Des joueurs s’inscrivent dans la durée comme Talès qui forme une charnière très satisfaisante avec Morgan Parra, détaille-t-il. Des garçons amènent de l’émulation comme Guitoune qui va passer au révélateur sud-africain. Tout ça est très intéressant et si on pouvait avoir une copie plus propre avec pourquoi pas une victoire à la clé, ça conditionnerait la pression sur Philippe Saint-André et sur cette équipe durant le Tournoi. Pour affronter l’Angleterre, on aura encore besoin de certitudes. Dans cette optique, le match contre l’Afrique du Sud est important davantage sur le contenu que sur le résultat. »

Moscato Show