RMC Sport

Laporte : « L’Angleterre ? Je n’ai pas peur du tout »

Bernard Laporte

Bernard Laporte - -

Bernard Laporte ne cache pas sa confiance avant le match entre la France et l’Angleterre, ce samedi (18h) dans le Tournoi des VI Nations. Le membre de la Dream Team RMC Sport pense que les Bleus vont dominer les Anglais dans le combat.

La France accueille l’Angleterre ce samedi (18h) pour la 1ère journée du Tournoi des VI Nations. Un « Crunch » que Bernard Laporte voit tourner en faveur des hommes de Philippe Saint-André : « Pour moi, celui qui va perdre ne gagnera pas le Tournoi. Mais celui qui va gagner n’est pas certain de remporter le Tournoi car le pays de Galles et l’Irlande, ça va être épais. Sincèrement, je n’ai pas peur du tout pour samedi. D’abord, je pense qu’en mêlée on va les tordre. Ils ont un 2e ligne, le grand sifflet de Northampton (Courtney Lawes), c’est un moustique. Et puis cette paire de demies, même si Jonny Wilkinson ne va pas en dire du mal, Owen Farrell panique vite, il s’énerve vite. Je ne pense pas qu’il ait la carrure, la stature, pas plus que le neuf, Danny Care, de pouvoir tenir un match qui sera difficile pour les Anglais. Je suis sûr que cette charnière va les faire perdre. Je n’ai aucune inquiétude pour samedi. »

« Cette composition française me plaît car on voit trois joueurs du Stade Français, les deux 2es lignes (Papé et Flanquart) et le demi d’ouverture (Plisson). Ce n’est pas innocent car ils sont leaders du Top 14. Et s’ils sont leaders c’est que leurs joueurs sont performants. Je trouve ça assez logique. Avoir privilégié six avants et deux trois quarts sur le banc me semble aussi assez logique car le terrain risque d’être très gras et le combat prioritaire. Dans l’ensemble, c’est une équipe qui me plaît. »

« Bastareaud sera primordial »

« L’apport de Mathieu Bastareaud sera considérable car près des points de conquête, il va avancer et nous mettre dans une certaine dynamique, c’est certain. De ce côté-là, il sera utile. Il est en forme, il s’est pas mal reposé. Il aime les terrains comme ça, le jeu au près, rentrer dans la "meule", avancer, monopoliser trois ou quatre joueurs. Il te facilite la tâche. Dans ce genre de rencontres, il sera primordial. »

A lire aussi :

>> XV de France : Plisson, un gamin en or ?

>> Wilkinson : « Un grand examen pour Plisson »

>> France-Angleterre : première pour Plisson !

La rédaction