RMC Sport

Laporte se fait l’avocat de Kelleher

Bernard Laporte au secours de Byron Kelleher

Bernard Laporte au secours de Byron Kelleher - -

Accusé par la presse néo-zélandaise d’exercice illégal de la profession d’agent pour avoir contacté des joueurs pour le compte de Bayonne, son futur club, le demi de mêlée de Toulouse a trouvé un défenseur de choix : Bernard Laporte.

Alors qu’il vient tout juste de quitter son poste d’administrateur de l’Aviron Bayonnais, Bernard Laporte se retrouve bien malgré lui au cœur d’un imbroglio juridico-sportif. L’affaire est venue des antipodes et a été revélée par le New Zealand Herald.
Le quotidien rapporte les propos des agents de Neemia Tialata (Wellington Hurricanes) et Sitiveni Sivivatu (Waikato Chiefs), deux joueurs néo-zélandais, qui se plaignent que Byron Kelleher, futur demi de mêlée de Bayonne, aurait été mandaté par Bernard Laporte pour démarcher les joueurs sans passer par leurs agents.
Pour l’ancien sélectionneur du XV de France et ancien secrétaire d’Etat aux sports, l’accusation n’a pas de sens. « Il n’a jamais été question de faire sans les agents des joueurs, affirme Bernard Laporte en exclusivité pour RMC Sport. De toute façon, c’est impossible ! A moins que Byron Kelleher soit agent, ce qui n’est pas le cas. Il n’en a pas la licence. Et puis, je ne connais pas ces agents ni ces joueurs, si ce n’est de nom. »
« Byron Kelleher, ce qui est tout à son honneur, s’est juste intéressé au club dans lequel il a signé, poursuit-il. Il veut qu’il y ait la meilleure équipe. » Selon le journal néo-zélandais, le demi de mêlée de Toulouse pourrait faire l’objet d’une enquête.

Laurent Depret