RMC Sport

Lièvremont : « Saint-André a raison de positiver »

Marc Lièvremont

Marc Lièvremont - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Ancien sélectionneur du XV de de France (2007-2011), Marc Lièvremont a apporté son soutien à son successeur Philippe Saint-André, fortement décrié après les récentes sorties sans saveur des Bleus dans le Tournoi des VI nations.

Le jeu de l'équipe de France est loin d'être satisfaisant mais Philippe Saint-André ne cesse de dire qu'il faut retenir la victoire. Est-ce la bonne méthode selon vous ?

Philippe Saint-André a raison à mon sens. Evidemment, les médias, les grands anciens, les chroniqueurs seront là pour critiquer les contenus. Mais Philippe a raison de positiver parce qu’il y a déjà trois victoires et parce qu’il y a la possibilité pour ce XV de France de battre l’Irlande et de gagner ce Tournoi. Après évidemment que le staff n’est pas dupe, évidemment que les contenus sont approximatifs. Malgré tout, ces joueurs sont courageux, ils ne lâchent rien, peut-être dans le désordre et avec beaucoup d’incertitudes liées à leur fonctionnement rugbystique du moment. Je ne vais pas revenir sur tous les soucis qu’a rencontrés le XV de France ce week-end. Il y a encore cette volonté de se mobiliser collectivement.

Vous avez été sélectionneur du XV de France juste avant Philippe Saint-André. Pensez-vous que la victoire, même si elle est difficile, peut aider cette équipe ?

Des moments compliqués, j’en ai vécu. C’est quand même plus simple de les vivre et de travailler sur les contenus en allant gagner. C’est quand même le cas de cette équipe de France sur ce Tournoi. Des sursauts d’orgueil et des tendances qui s’inversent à la faveur d’un match ou au cours d’une semaine un peu particulière, comme celle que va vivre la France, tout ça peut aider cette équipe. Dans l’histoire du rugby français, on l’a vécu un nombre incalculable de fois. 

La France est-elle capable de battre l'Irlande samedi au Stade de France lors de la dernière journée du Tournoi ?

A priori, tout est contre nous, à savoir qu’on a un XV irlandais qui marche sur l’eau et qui vient pour nous dévorer. Mais faisons confiance encore une fois à l’orgueil de nos joueurs, c’est peut être une méthode un peu éculée mais je pense qu’elle fonctionne encore. Après, avec la victoire, on peut travailler et améliorer ces contenus. 

A lire aussi : >> LA DREAM TEAM DEZINGUE SAINT-ANDRE
>> MOSCATO : « ON EST BIDON COMPLET ! »
>> ECOSSE - FRANCE : LA VICTOIRE... ET PAS PLUS

La rédaction