RMC Sport

Ntamack : « La Coupe du monde se gagne maintenant »

Emile Ntamack

Emile Ntamack - -

L’entraîneur des lignes arrière du XV de l’équipe de France évoque les enjeux considérables du stage qui débute ce mardi à Marcoussis, deux mois et demi avant le coup d’envoi de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (9/9-23/10).

Emile Ntamack, vous avez déjà connu les rassemblements de l’équipe de France en tant que joueur. Comment vivez-vous cette première en tant que sélectionneur ?

Dans ce sens-là, c’est uns première. J’ai déjà connu un rassemblement au même endroit mais j’arrivais avec l’ambition de travailler et de jouer sur le terrain. Là ça va être avec l’ambition d’accompagner les joueurs au mieux dans leur préparation afin qu’ils défendent leurs chances à la Coupe du monde.

Les joueurs ont l’air détendus. Cela vous rassure-t-il ?

Les vacances ont fait du bien. La saison a été longue. Je pense qu’ils ont aussi été rassurés depuis l’annonce de l’équipe. A Marcoussis, ils savent que ça ne va pas être une partie de plaisir. Il y a beaucoup de travail derrière. Mais ça va se faire dans une bonne ambiance générale. On veut des gens heureux dans la vie pour qu’ils soient aussi heureux sur le terrain.

De nombreux doutes planent aussi sur la participation de certains joueurs blessés (Rougerie, Domingo, Barcella, Servat). Comment allez-vous gérer ces incertitudes ?

Il y a les blessés qui sont déjà identifiés et qui sont en rééducation. Et puis, la préparation se fait à 100% et à balles réelles. Il y aura aussi des dégâts et des petits bobos qu’il faudra gérer au quotidien. J’espère qu’il n’y aura rien de méchant. Pour l’instant, le groupe est là et va avancer doucement. On va faire en sorte que les joueurs se retrouvent physiquement et psychologiquement dans un cadre de qualité.

Comment définiriez-vous le programme qui attend les joueurs ?

Ce n’est pas une préparation ludique. Il y aura du travail parce qu’on a des choses à voir et des curseurs à monter très haut. Il faut le faire dans une ambiance sérieuse, détendue et déterminée aussi. C’est le rythme qu’on va imposer à ce groupe pendant toute la durée de la préparation sachant que la Coupe du monde se gagne maintenant.