RMC Sport

Parra : ''Me battre pour pouvoir y retourner''

Morgan Parra

Morgan Parra - AFP

Invité ce lundi de Direct Laporte, Morgan Parra est revenu sur le regain de forme de Clermont en Top 14, mais aussi sur sa non-sélection avec le XV de France pour le match contre l’Ecosse dans le Tournoi des VI Nations. Loin d’être abattu, le demi de mêlée compte bien tout faire pour retrouver les Bleus.

Morgan Parra, Clermont vient de signer trois succès de rang en championnat. Le « Boeing » est lancé ?

Je ne sais pas si on a sorti le « Boeing » (sourires). L’avantage, c’est qu’il n’y a plus que le championnat. Il n’y a pas dix mille questions à se poser. On prend les matches les uns après les autres.

Comment expliquez-vous ce retour en forme et cette montée en puissance ? Vous vous êtes expliqués en interne ?

On s’est dit des choses entre nous. Il n’y avait pas particulièrement de crise. Il fallait trouver un fonctionnement, changer un peu les choses à l’entrainement, changer les comportements sur le terrain. Depuis trois week-ends, ça va. Il faut confirmer encore ce week-end en championnat lors d’un gros match contre Brive puis la semaine suivante contre Toulouse.

Samedi prochain, vous affrontez Brive. Le derby s’annonce chaud, d’autant que Jean-Baptiste Péjoine reste sur un contre magistral sur une transformation de Sébastien Bézy. Vous craignez vous aussi de connaitre le même type de mésaventure ?

Ça ne m’est jamais arrivé. J’espère que ça ne m’arrivera jamais. Maintenant, ça va être une certaine mode. Après ce contre de Jean-Baptiste Péjoine, on va avoir la pression. On va voir les ailiers monter encore plus vite.

Un mot pour finir sur le Tournoi des VI Nations. Vous avez manqué les trois premiers matches pour cause de blessure et Guy Novès ne vous a pas retenu pour le choc contre l’Ecosse.

J’aurai aimé participer à ce Tournoi. Il y a eu la blessure après des choix. Je l’accepte. Il faut travailler avec le club, sortir des gros matches. Le collectif me permettra de m’épanouir et de réaliser de grosses performances. Il y a eu un groupe d’entrée. C’est compliqué, je n’ai pas fait les semaines avec eux. A moi de faire le nécessaire et de me battre pour pouvoir y retourner. Après, les choix appartiendront au staff.