RMC Sport

Pro D2: Provence Rugby "choqué" par les insultes racistes d'un de ses joueurs contre un adversaire

Pro D2 (illustration)

Pro D2 (illustration) - ICON SPORT

Provence Rugby s'est indigné du comportement d'un de ses joueurs, qui a proféré des propos racistes à l'encontre de Christian Ambadiang, joueur de Nevers. Le club de Pro D2 a prévu de prendre des sanctions.

En accord avec ses valeurs, Provence Rugby se désolidarise publiquement de son joueur accusé de racisme. Le club de Pro D2 a présenté ses excuses à l'ailier camerounais Christian Ambadiang, victime d'insultes discriminatoires lors de la victoire vendredi de l'équipe provençale face à Nevers (26-23).

"Provence Rugby a appris hier que Christian Ambadiang, joueur de Nevers, a été victime d’insultes à caractère raciste par l’un de nos joueurs. Malgré les excuses de ce dernier, et son comportement irréprochable depuis son arrivée au club, ceci est inacceptable. Cela porte en effet atteinte au projet du club, qui a fait des problématiques sociétales l’une de ses raisons d’exister", écrit Provence Rugby dans un communiqué diffusé ce samedi.

Le club annonce aussi qu'il va prendre des mesures à l'encontre du joueur mis en cause, dont le nom n'a pas filtré: "Provence Rugby tient à présenter toutes ses excuses à Christian Ambadiang et, plus globalement, à toutes les personnes qui pourraient être choquées par la situation. Nous le sommes nous aussi. La direction du club va désormais rencontrer son joueur et mettre en place des sanctions à la hauteur de la gravité des faits".

"Nous devons vraiment faire mieux que de négliger ces questions"

Christian Ambadiang, 22 ans, avait révélé ces insultes racistes dans un long message sur Instagram commençant par les propos scandaleux tenus par son adversaire: "Je vais te brûler, mangeur de bananes".

"Il m'a dit plus tard que c'était dans le feu de l'action, a-t-il aussi déclaré. Qu'il semble vouloir justifier ce qu'il a dit est tout à fait inacceptable et de mauvais goût. Il est fou de penser que dans la communauté du rugby, de tels incidents racistes devraient être balayés sous le tapis et tolérés en privé. (...) Nous devons vraiment faire mieux que de négliger ces questions, car elles peuvent avoir un impact psychologique sur ces personnes. Je ne suis pas une grande personnalité des réseaux sociaux, mais j'espère que cela reviendra aux oreilles et aux yeux des bonnes personnes".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport