RMC Sport

Rugby à 7: Coupe du monde déjà réussie pour les Bleus, déjà en quarts de finale

L'équipe de France masculine de rugby à VII s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant l'Australie 22-17 dans la nuit de vendredi à samedi à San Francisco. Les Bleus tenteront de réaliser un exploit face à la Nouvelle-Zélande samedi prochain pour une place dans le dernier carré.

Une entrée maîtrisée contre la Jamaïque (50-0) et un petit exploit contre l'Australie (22-17): l'équipe de France masculine de rugby à 7, triste 13e du circuit mondial, a déjà réussi sa Coupe du monde en franchissant deux tours vendredi à San Francisco. Les Français affronteront samedi en quarts de finale la Nouvelle-Zélande, championne du monde en titre, qui a éliminé la Russie (29-5).

La joie des hommes de Jérôme Daret au coup de sifflet final fut aussi intense que leur saison longue et éprouvante: incapables de se qualifier pour les quarts de finale d'un tournoi depuis le début de l'année, ils y sont parvenus en Californie alors que le format à élimination directe n'autorise aucune erreur. Un format qui a peut-être piégé les Australiens, épargnés de premier tour en tant que tête de série pendant que les Français, qui n'avaient pas ce privilège, réalisaient une entrée idéale dans la compétition en étrillant les néophytes jamaïquains.

Les Bleus décisifs dans le money time

Résultat, ils sont arrivés gonflés à bloc pour ce huitième de finale et ont tenu bon face au favori, s'imposant à la dernière minute sur l'essai du doublé pour Tavite Veredamu (13e). Les Australiens ont pris un meilleur départ par Anderson (2e), qui échappait à Terry Bouhraoua. Mais le taulier des Bleus, de retour après une saison quasi blanche à XV, se rattrapait par un bon retour défensif qui empêchait un deuxième essai australien. Veredamu a remis les Bleus à niveau en concluant une action emballée par Sacha Valleau, dont la chistera après feinte trouvait le capitaine Manoël Dall'Igna (6e). Malgré le retour défensif de Kevin Bly, les Australiens réagissaient par O'Donnell mais Bouhraoua, par une percée dans l'axe, donnait l'avantage aux Bleus à la pause (12-10).

Patron retrouvé des Bleus, Bouhraoua amenait le 3e essai français en fixant Jean-Pascal Barraque, qui transmettait à Bly en bout de ligne (8e). Le spectre d'un effondrement en fin de match s'est dessiné lorsque l'Australie a égalisé (17-17) sur un essai d'Hutchison (11e), mais Veredamu résistait à son plaqueur pour délivrer les Bleus.

AFP