RMC Sport

Saint-André : « Aucun complexe contre les All Blacks »

Philippe Saint-André

Philippe Saint-André - -

Alors que se profile le premier test de novembre contre la Nouvelle-Zélande, samedi, le sélectionneur du XV de France effectue une revue d’effectif après la dernière journée du Top 14. Il croit son équipe capable de se transcender face aux Blacks.

Philippe, le groupe initialement prévu pour le test-match contre la Nouvelle-Zélande, le 9 novembre, est-il au complet ?

A la suite de la journée de Top 14, il y a six blessés, mais apparemment rien de grave. Vincent Debaty a été malade toute la semaine, Yannick Nyanga a l'oreille arrachée, Jonathan Pélissié est touché à l'œil. Pour Rémi Talès, on a une suspicion de fracture du nez. Camille Lopez a une entorse de la cheville et Wesley Fofana une entorse du pied. On va voir… On va s’installer à Marcoussis, on va faire un vrai check-up et on prendra d'éventuelles décisions en fin de soirée ou lundi matin, tout en sachant que certains joueurs de la liste des suppléants partent dimanche soir à Hong Kong (où Toulouse et le Racig disputeront un match amical le 9 novembre, ndlr). Donc, il faudra faire vite.

Sentez-vous une certaine impatience au sein du groupe ?

On sent surtout l’impatience d’être tous ensemble maintenant. On va être ensemble pendant trois semaines. Et on attaque dès samedi, à 21h, contre la Nouvelle-Zélande qui s’est baladée ce week-end en infligeant 50 points et plus au Japon (54-6). Ça va être un match énorme pour nous, donc il ne va falloir montrer aucun complexe, être généreux dans l’effort et aller au combat. On va aller au Stade de France sans pression pour faire un match de grande qualité, avec une grande discipline.

« Donner tort aux statistiques »

Avez-vous gagné du temps avec ces deux stages ?

C’est vrai qu’on a gagné un peu de temps. Ce qui m’étonne, c’est que ces deux stages sont révolutionnaires alors que regardez ce que font les Néo-zélandais… Ça fait quatre mois qu’ils sont ensemble, ils ont fait un test-match la semaine dernière. Les Anglais ont déjà aussi fait un test-match, donc il faut arrêter. Deux stages de trois jours, c’est juste le minimum vital pour essayer d’être le plus compétitif possible. L’équipe de France reflète l’image du rugby tricolore. Les joueurs ont ainsi besoin de se préparer pour les échéances internationales.

Le XV de France peut-il être compétitif face à une sélection qui est presque une équipe de club tant elle joue ensemble ?

Bien sûr, je l’espère. A nous d’être français, imprévisibles, audacieux, combattifs et disciplinés. Au regard des statistiques, il est vrai qu’on ne part pas favori. La Nouvelle-Zélande n’a perdu qu’un seul match sur ses trente derniers disputés. On va jouer à domicile devant notre public et on va essayer de donner tort aux statistiques.

Lire aussi:

>> Le retour du capitaine Dusautoir

>> Morgan Parra: « J'attends la sanction »

>> Toute l'actualité du XV de France

Propos recueillis par Laurent Depret