RMC Sport

Saint-André : «Lièvremont m’a passé le témoin»

-

- - -

Le nouveau sélectionneur du XV de France s’est confié à RMC Sport à quelques jours du stage de préparation au Tournoi des VI Nations du 22 au 25 janvier à Marcoussis. Il évoque notamment sa rencontre avec son prédécesseur, Marc Lièvremont.

Philippe, ressentez-vous une certaine émotion alors que l’annonce de votre première liste comme sélectionneur approche ?

Non, l’émotion, ce sera au coup d’envoi de France-Italie (le 4 février) car on entrera vraiment dans la compétition. Pour l’instant, on est dans l’anticipation et l’organisation. On va entrer dans le concret avec le stage de trois jours (du 22 au 25 janvier). Ce sera une course contre la montre car il n’y aura pas beaucoup d’entraînements avant le premier match officiel.

Vous vous êtes entretenu avec Sébastien Chabal. Lionel Nallet a été convoqué dans le groupe après la blessure de Millo-Chluski. Avez-vous appelé d’autres joueurs non-retenus dans votre groupe mais qui pourraient rendre service ?

Lionel (Nallet) fait partie des joueurs qui évoluent dans le Top 14 mais qui sont marqués par l’équipe de France, qui ont vécu des moments forts avec les Bleus. Ils sont prêts à chaque fois à revenir et à porter le maillot avec le coq sur la poitrine. J’ai vu des joueurs, effectivement. Je ne vous dirai pas leur nom je peux assurer que l’équipe des France reste la vitrine du rugby français. Tous les joueurs sélectionnables rêvent d’être en bleu lors du tournoi des VI Nations.

Le quotidien d’entraîneur de club que vous étiez ne vous manque-t-il pas ?

Sélectionneur, c’est différent. Le stage de trois jours sera bienvenu pour retrouver le contact avec les joueurs. C’est ce que j’ai fait pendant 12 ans. Depuis le mois de septembre, je n’ai plus ce contact au quotidien. Mais ce n’est pas après quelques mois d’interruption que tout est perdu.

Vous avez rencontré votre prédécesseur, Marc Lièvremont…

Oui, nous avons mangé ensemble à Marcoussis. J’ai pu voir son professionnalisme. Il m’a passé le témoin en me donnant toutes les informations sur les joueurs et son staff, sur son expérience pendant quatre ans à la tête de l’équipe de France.