RMC Sport

Saint-André : « Ne rien laisser aux Tongiens ! »

PSA aux côtés de Fred Michalak.

PSA aux côtés de Fred Michalak. - -

Conscient du profil d’épouvantail que présentent les Tonga, Philippe Saint-André reste sur ses gardes avant le match de samedi au Havre (18h). Mais ne vise rien d’autre que la victoire après la prestation encourageante face aux Blacks.

Philippe, la victoire est-elle impérative, samedi face aux Tonga ?

Nous avons besoin de produire un bon contenu, mais surtout de victoires et gagner des matchs après quatre confrontations contre la Nouvelle-Zélande (3 en juin dernier et une samedi dernier, ndlr). Nous allons bien nous préparer parce que l’on sait qu’il ne faut rien leur laisser aux Tongiens. C’est-à-dire aucun espace, ne pas les laisser prendre confiance. On sait qu’ils sont très forts dans les duels et dans les un contre un. A nous d’être très bons défensivement, agressifs, et essayer de mettre de la vitesse en se faisant des passes pour faire un match de qualité. Et surtout, de gagner ce match.

Pourquoi avoir décidé de titulariser Sofiane Guitoune ?

C’est quelqu’un qui possède un parcours atypique parce qu’il a commencé à l’ouverture, après il a joué à l’arrière puis au centre, pour finir à l’aile à Perpignan où il a bien explosé cette année. Non seulement il participe au jeu parce qu’il sait faire jouer, mais après il « sent la ligne » et a marqué 7 ou 8 essais cette saison. Ce n’est pas le fait du hasard, il a du timing, de la vitesse, et il sait être au bon moment dans du jeu de mouvement. A lui de ne pas se mettre trop de pression et de réaliser un grand match pour sa première sélection avec le XV de France.

Un dernier mot. Il concerne l'équipe de France de football, opposé ce vendredi à l'Ukraine en barrage de la Coupe du monde 2014.

Nous sommes tous derrière l’équipe de France de football. J’ai la chance de bien connaitre Didier Deschamps et on a besoin de voir cette équipe se qualifier pour le Brésil. Nous sommes de tout cœur avec eux. Bien sûr, vendredi (à Kiev), mais aussi mardi pour le match retour au Stade de France. Nous avions pensé, à un moment donné, aller au Stade de France mais finalement avec notre match, c’est impossible. Une chose est sûre, nous pousserons derrière eux vendredi et j’espère qu’ils le feront aussi derrière nous samedi.

Recueilli par L.D.