RMC Sport

Servat : l’inquiétude monte

Touché au genou, William Servat pourrait rater la Coupe du monde.

Touché au genou, William Servat pourrait rater la Coupe du monde. - -

Blessé au genou, William Servat sera indisponible plus longtemps que prévu. Une tuile énorme pour le XV de France en vue de la Coupe du monde. Le staff a même convoqué Guilhem Guilardo pour la préparation afin de pallier un éventuel forfait du meilleur talonneur au monde.

L’information ne trompe pas. Et elle fait peur. Ce lundi, Marc Lièvremont a pris son téléphone pour demander à Guilhem Guirado, talonneur de l’USAP, de se rendre à Marcoussis mardi prochain pour le rassemblement de l’équipe de France. Une convocation pour la préparation à la Coupe du monde pas du tout de bon augure pour William Servat. Touché au cartilage du genou gauche depuis la finale du Top 14, le 4 juin, le talonneur du Stade Toulousain tablait alors, selon le premier diagnostic médical, sur une indisponibilité de 4 à 6 semaines. De quoi reprendre la course au plus tard mi-juillet. Mais après avoir subi une arthroscopie vendredi, à son retour de vacances en Corse, Servat ne sera pas opérationnel avant deux mois, soit le 20 août, deux jours avant la date limite de dépôt des 30 joueurs retenus pour le Mondial. Logique, donc, de voir Lièvrement tenter de pallier ce possible forfait en incorporant Guirado dans le groupe des désormais 33 présélectionnés.

Mais Guirado ou pas, le sélectionneur du XV de France sait bien ce qu’il risque en cas d’absence définitive de Servat. « Si tu perds Servat, ton point fort, le meilleur talonneur au monde, c’est terrible, lance Vincent Moscato, membre de la Dream Team RMC Sport. Marc Lièvremont doit avoir des migraines en ce moment ! » Une inquiétude réelle tant la première ligne tricolore est décimée. Outre Servat, le talonneur Dimitri Szarzewski et les piliers Thomas Domingo et Fabien Barcella vont entamer la préparation en phase de rééducation plus ou moins avancée. Encore loin d’être forfait pour le Mondial, Servat va débuter le stage mardi avec les 32 autres joueurs. Mais la course contre la montre a débuté.

Guirado : « Si je me prépare, c'est pour y aller »

Guirado, lui, ne veut pas se projeter plus loin pour l’instant. « Je ne suis même pas sûr de rester jusqu'au bout de la préparation, indique le talonneur. Je suis déjà content d'être dans le groupe, après, on verra bien ... L'avantage c'est que j'ai repris depuis 10 jours avec Perpignan donc je ne repars pas de zéro. » Il dispose surtout, désormais, d’un espoir d’être du voyage en Nouvelle-Zélande. « Si je me prépare, c'est pour y aller, confirme Guilhem. Je ne vais pas me poser 36 000 questions. Je vais bien me préparer physiquement et je serai prêt si on a besoin de moi. Le staff m'a demandé de me préparer comme si je faisais la Coupe du Monde. » Un rêve qui pourrait devenir réalité si le cas Servat ne s’arrange pas.