RMC Sport

Exclu Vidéo - Les Blacks privent les Anglais d’un exploit

La Nouvelle-Zélande s’est imposée en Angleterre (16-15), ce samedi après avoir été menée 15-0 lors d’un match féroce que les Blacks ont réussi à retourner dans des conditions très compliquées... et après un essai refusé (justement) aux Anglais, dans les dernières minutes, sous la colère de Twickenham.

Cela faisait quatre ans qu’ils ne s’étaient pas affrontés et cela s’est ressenti. Le choc entre l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande (qui était à suivre en direct et en exclusivité sur RMC Sport 1) a tenu toutes ses promesses. Et ce sont les All Blacks qui en sont sortis vainqueurs (16-15) après avoir renversé une situation très mal embarquée et avoir bénéficié d'une décision arbitrale (juste) qui a fait gronder Twickenham dans les derniers instants. Victorieuse de l’Afrique du Sud (12-11) il y a une semaine après avoir fait le dos rond en première période, l’Angleterre a pris les choses à l’inverse ce samedi en démarrant très, très fort ce choc. 

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Quelques instants après le "Swing Low, Sweet Chariot" de Twickenham pour couvrir le haka, le XV de la Rose avait déjà franchi la ligne d’essai grâce à Chris Ashton, qui a fêté brillamment sa première titularisation en sélection depuis quatre ans. "Je sens que jouer contre la Nouvelle-Zélande lui convient, c’est juste une intuition, avait déclaré Eddie Jones, sélectionneur anglais fortement décrié, avant le match. Il peut sentir un essai." Cela n’a pris que trois minutes à Ashton pour donner raison à son sélectionneur (5-0, 3e).

15-0 à la 24e minute 

L’ancien Toulonnais a donné le la d’une équipe survoltée à l’instar du troisième ligne Sam Underhill, qui a signé des plaquages dévastateurs sur les Blacks et qui aurait pu être le héros du match. Une férocité récompensée par un nouvel essai conclu par le capitaine Dylan Hartley, poussé dans l’en-but par douze de ses coéquipiers (15-0, 24e)!

Dominés pendant plus d’une demi-heure, les Blacks ont pourtant refroidi Twickenham juste avant la pause. Il ne leur a fallu que cinq minutes pour investir le camp anglais, inscrire un essai par Damian McKenzie (39e, 15-7), puis réduire un peu plus l’écart sur une pénalité de Beauden Barrett (15-10, 40e) après le coup d’envoi d’Owen Farrell directement en touche. 

L'arbitre français Jérôme Garcès fait gronder Twickenham

Déjà douchés par la Spider Camp et la pluie incessante qui est tombée constamment sur Twickenham, les Anglais ont senti le vent tourner. Ils ont définitivement perdu la main sur une petite leçon néo-zélandaise de pragmatisme avec un drop (46e), puis une pénalité (15-16, 60e) de Beauden Barrett. Sam Underhill a pourtant eu le ballon de la victoire en inscrivant un essai (76e) à la suite d’un dégagement de Barrett, contré par Courtney Lawes. Après visionnage de la vidéo, l’arbitre français, Jérôme Garcès, a refusé l’essai pour un léger hors-jeu de Lawes. Les sifflets de Twickenham se sont abattus sur lui pour cette décision, qui n’apaisera pas la rivalité franco-anglaise en rugby. 

Les Blacks signent une cinquième victoire de rang en Angleterre (qui n'a plus battu les Blacks à domicile depuis 2012). A un an de la Coupe du monde, le XV de la Rose peut avoir des motifs de satisfaction. Il peut aussi nourrir des regrets et une certaine colère.

NC