RMC Sport

Laporte : « Le rugby français n’est pas de qualité »

-

- - -

L’ancien entraîneur du XV de France et membre de la Dream Team RMC Sport a tiré la sonnette d’alarme, ce matin sur RMC, à propos du niveau global du rugby français au lendemain de la défaite des Bleus face aux Boks (19-10).

Dans les Grandes Gueules du Sport ce dimanche matin, l’ancien entraîneur du XV de France est revenu sur la défaite des Bleus face à l’Afrique du Sud (19-10), samedi soir au Stade de France. Pour Bernard Laporte, on peut s’inquiéter sur le niveau des Bleus, mais plus globalement, sur la valeur de notre rugby national. « Le constat est clair : on n’est pas au niveau des Néo-Zélandais ni des Sud-Africains puisqu’ils viennent de nous battre. Pour les Blacks, c’est la 4e fois d’affilée. La question qu’il faut poser c’est ''à quel niveau sommes-nous ?'' On a perdu en Italie ! Je ne parle donc pas de notre référence par rapport à la Nouvelle-Zélande ou l’Afrique du Sud mais de notre véritable niveau. Les Anglais sont meilleurs que nous. Les Gallois sont meilleurs que nous. Oui, nous sommes 5e (à l’IRB) mais ça ne veut rien dire ! C’est un classement sur les 3-4 dernières années. On a une réelle impuissance.

« Avec Toulon, on est premier du championnat et on est nul ! »

Mais je vais défendre les sélectionneurs. Je dis toujours que le niveau de l’équipe de France n’est que le reflet du niveau hexagonal. Nous, on est premier du championnat avec Toulon et on est nul ! On ne peut pas dire : ''Saint-André il est bon ou pas'', on s’en fout de ça, il ne joue pas le sélectionneur ! Ce que je constate, c’est qu’on a des joueurs qui ne sont pas au niveau des joueurs sud-africains. On est battu sur l’impact physique. On peut les contrer si toutefois ils sont cons et qu’ils décident d’attaquer mais il n’y a que ça qui peut arriver. On est tellement battu aussi contre la Nouvelle-Zélande…. On a fait un bon match mais on le sent qu’on s’accroche ! Aujourd’hui, le constat est terrible : le rugby français n’est pas de qualité. Et j’englobe les clubs. »

A lire aussi :

Kayser : « On n’a pas joué contre n’importe qui »

Charvet : « On n’a pas fait illusion »

France-Afrique du Sud : Parra, ombres et (un peu de) lumière

Bernard Laporte