RMC Sport

Au Capitole, la force de l’habitude

-

- - -

La ville de Toulouse avait tout prévu, ce samedi sur la place du Capitole, pour permettre aux 20 0000 supporters du Stade de suivre le 19e titre de champion de France face à Toulon (18-12). Une habitude qui ne lasse pas.

C’est un rituel dont ils ne lassent pas. Plus de 20 000 Toulousains ont suivi devant un écran géant le sacre du Stade, ce samedi sur la place du Capitole. Un lieu de rendez-vous incontournable pour fêter le 19e Brennus de l’histoire du club avec toujours la même ferveur. Pendant 80 minutes, les fans Rouge et Noir ont retenu leur souffle au cours d’une finale indécise qui aurait pu leur échapper dans les dernières secondes. Mais les supporters toulousains sont trop habitués pour se laisser envahir par la peur malgré une crispation palpable. Tout avait été prévu pour l’évènement : l’incontournable fanfare mais aussi le speaker officiel du club chargé de relancer l’ambiance dans les moments faibles.

A l’inverse de Toulon, ville où régnait une jolie pagaille 20 ans après le dernier titre du club, la Ville Rose est montée progressivement en puissance et en sérénité. La force de l’habitude. A trois heures du début du match, une cinquantaine de personnes seulement avait pris place sur le lieu de rendez-vous. A 18h, au coup d’envoi, la place de la Mairie était noire de monde. Les quelques gouttes de pluie ont tout juste instauré le doute sur les visages toulousains pendant que les hommes de Guy Novès peinaient à se défaire de la hargne toulonnaise en début de match.

Rendez-vous dimanche pour la levée de Bouclier

Il en fallait plus pour décourager les courageux qui n’ont cessé d’encourager les leurs et d’accompagner chaque coup de pied de Luke McAlister. Le premier rayon de soleil apparu à 10 minutes de la fin du match a fait monter la température malgré les dernières offensives varoises. « Ça a été terrible à la fin, pendant les arrêts de jeu, souffle Jean-Marc, 54 ans. Heureusement que les Toulousains ont bien défendu. On les a soutenus ici. Il y a toujours la même joie, on ne s’habitue jamais. On est tous heureux ici, c’est trop beau. Jamais 19 sans 20 ! » Les supporters ont pris la direction des rues environnantes de la place pour fêter ce nouveau titre en compagnie de Toulonnais exilés dans la Ville Rose comme Alexis. Malgré l’horaire avancé de la rencontre, la nuit promet d’être longue. Tout ce beau monde se retrouvera dimanche face au Capitole pour la levée du Bouclier par les joueurs depuis le balcon de la mairie qui donne sur la place…