RMC Sport

Bastareaud : « Il faut continuer sur cette dynamique »

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

Mathieu Bastareaud, le trois-quarts centre de Toulon, sent que son équipe de stars est capable de réaliser une belle saison. Vainqueur à Colombes ce samedi, sur le terrain du Racing (23-21), le RCT est bien lancé.

Mathieu, le début de saison toulonnais est très positif avec ces victoires à Perpignan et au Racing…

Ça fait deux matchs, deux victoires, à l’extérieur qui plus est. Donc c’est super. Maintenant, il ne faut pas s’enflammer. On a un déplacement compliqué à Mont-de-Marsan à gérer (samedi prochain, ndlr). En tout cas, c’est bien parti.

Reprenez-vous du plaisir à jouer au rugby ?

Oui, je m’amuse, je me ré-amuse. En même temps, ce n’est pas compliqué avec les joueurs qu’il y a. L’ambiance est très bonne au sein de l’effectif donc c’est plaisant de travailler dans ces conditions-là.

Aviez-vous perdu le goût du rugby ?

J’étais dans une période où ça n’allait pas trop, je n’avais plus envie de faire les efforts nécessaires pour faire du rugby de haut niveau. J’étais arrivé à la fin d’un chapitre avec le Stade Français donc j’avais besoin de changer d’air, de me ressourcer. J’ai eu la possibilité d’aller à Toulon, ça s’est fait, donc je me régale.

Bernard Laporte expliquait que Toulon n’est pas favori cette saison. On a du mal à le croire …

Je pense que les favoris sont Toulouse et Clermont. (Rires) On a un bel effectif mais ça ne sert à rien d’avoir beaucoup de très grands joueurs si à la fin, on n’arrive pas à jouer ensemble. Là, ça se passe très bien. On a des automatismes, donc il faut continuer là-dessus, sur cette même dynamique. Et je pense qu’on pourra faire quelque chose cette saison.

L’état d’esprit est-il en train de prendre ?

Il avait déjà commencé à prendre la saison dernière et cette année, on est dans la continuité du travail initié avec Bernard Laporte. On est plus dans le détail, parce qu’on sait que pour gagner un match, ça se joue là-dessus. On a recruté en conséquence donc « il n’y a plus qu’à »…

Comment allez-vous aborder le prochain match, face à Mont-de-Marsan ?

Avec sérieux, comme on l’a fait pour Perpignan et le Racing. On y va pour faire un bon résultat, on sait qu’on va être attendu, que ça va être un match compliqué. On sait que ce n’est jamais facile contre ces « petites » équipes, donc on va y aller en toute humilité.

Propos recueillis par Laurent Depret