RMC Sport

Berbizier : « Je n’ai aucune certitude »

-

- - -

En dépit d’une première victoire encourageante face à Brive (23-18), l’entraîneur du Racing Métro 92 veut garder les pieds sur terre. Il souhaite avant tout se projeter vers le prochain match face à Montpellier vendredi prochain.

Pierre Berbizier, comment avez-vous jugé le premier match de votre équipe ?
On peut dire que cette rencontre a été positive sur le plan du résultat. Un match à l’extérieur, face à un opposant direct, c’est important. J’étais content de la manière, des intentions et des ambitions que nous avons mises dans notre jeu. Il y a eu du déchet. Mais ça montre ce qu’il reste à travailler. J’ai toujours dit que je n’avais aucune certitude. Les entraîneurs n’en ont pas. J’essaye surtout de gérer au mieux les incertitudes du moment.

Que vous reste-t-il à améliorer justement ?
Je crois que nous n’avons pas été performants en conquête. On se doit d’être plus performant dans la discipline. On a écopé de deux cartons jaunes, même sévères et pas mal de pénalités. On sait qu’en début de saison les arbitres seront intransigeants. Ce sont deux secteurs dans lesquels on doit s’améliorer.

Le retour de Juan Martin Hernandez se précise…
Sa préparation est en phase avec la récupération sur sa blessure. Il est dans les temps. Il travaille très bien. Il postule pour les prochains matchs. Lesquels, je ne peux pas le dire. On ne prendra en tout cas aucun risque.

François Steyn ne devrait pas disputer le Tri-Nations. Avez-vous eu des contacts avec la Fédération sud-africaine ?
On découvre tout dans les journaux. Je suis surpris de la situation. On a été prévenu très tardivement de sa convocation. D’autant qu’il avait été rejeté du groupe par un entraîneur qui avait clairement affirmé que ses joueurs étaient nuls et que le Top 14 ne permettait pas aux joueurs de se préparer. Depuis, nous n’avons aucune nouvelle. On a même dit qu’on avait inventé sa blessure. C’est assez gênant.

Que pensez-vous du retour de Fabien Galthié, à la tête de Montpellier ?
C’est une bonne chose qu’il revienne près du terrain. Ça permet d’élever le niveau. On l’a vu l’an dernier avec l’arrivée de nouveaux joueurs. C’est la même chose avec l’arrivée d’entraîneurs compétents et expérimentés. J’ai vu son équipe. On a vu qu’elle a vendu chèrement sa peau contre Biarritz. L’équipe est animée de réelles ambitions offensives. Elle va vouloir s’affirmer sur le terrain.

L.D.