RMC Sport

Biarritz: le centre de formation du BO placé sous surveillance

La Fédération Française de Rugby a "placé sous surveillance" le centre de formation du Biarritz Olympique après avoir constaté plusieurs dysfonctionnements. Par ailleurs, les socios ont demandé au président du secteur amateur, David Couzinet, et aux autres glorieux anciens de s’en aller.

C’est par un courrier en date du 25 novembre que le Biarritz Olympique a appris la nouvelle. Un document signé par Didier Retière, le Directeur technique national, et Jean-Michel Arazo, vice-président de la FFR en charge de la formation, adressé président de l'association Biarritz Olympique Rugby, David Couzinet, avec en copie les dirigeants du club basque. Suite à une réunion organisée une semaine plus tôt, "la Commission Formation FFR/LNR a décidé de mettre sous surveillance votre Centre de Formation, ont pu lire les dirigeants du BO. (….) Il a été constaté des difficultés relationnelles entre l’association Biarritz Olympique Rugby et la SASP Biarritz Olympique Pays Basque, entraînant des difficultés de fonctionnement tant sur la formation sportive que scolaire des joueurs intégrés au Centre de Formation."

"La mise sous surveillance immédiate a été prononcée"

Le conflit ouvert entre le secteur amateur, avec son président intérimaire David Couzinet arrivé en septembre dernier, et la partie professionnelle est de plus en plus criant. Et les répercussions sont désormais visibles. "La DTN constate que dans ces conditions des carences de formation semblent avoir lieu mettant en difficulté́ la réalisation du double projet des joueurs du Centre de Formation. Ce contexte peut influer sur le respect de l’application du Cahier des Charges Minimum des Centres de Formation Agrées, ce qui pourrait à terme nous amener à demander un retrait d’agrément. Par conséquent, la mise sous surveillance immédiate du Centre de Formation du Biarritz Olympique Rugby a été prononcée." Si la rétrogradation de l’équipe professionnelle n’est pas évoquée en l’état, le sujet est évidemment sensible.

Communiqué officiel BO
Communiqué officiel BO © Facebook SOCIO BOPB @sociobo

Ce n’est plus un secret : l’actionnaire n’entend pas financer en l’état le projet Aguiléra, tant que David Couzinet et les glorieux anciens sont là. Les socios du club ont pris position dans un long communiqué musclé mercredi matin. "Nous, les socios, tous supporters du Biarritz Olympique, souhaitons interpeler la direction actuelle de l’Association du Biarritz Olympique pour lui demander de faire passer l’avenir du club, l’intérêt de la ville de Biarritz et tous les supporters avant leurs intérêts personnels, leurs égos en démissionnant de leurs fonctions afin que le projet Aguiléra puisse voir le jour. (…) La direction du secteur amateur composée d’anciens joueurs di Biarritz Olympique en guerre contre le secteur professionnel ne peut pas endosser le rôle de fossoyeurs de l’avenir du club. Nous en appelons à leur sens des responsabilités afin de placer l’institution du Biarritz Olympique au-dessus de leurs considérations personnelles." L’ambiance est bel et bien montée d’un ton au Pays Basque avant l’Assemblée Générale de l’association le 15 décembre prochain…

RMC Sport