RMC Sport

Bordeaux-Bègles: ce que Rory Teague veut changer la saison prochaine

Rory Teague

Rory Teague - AFP

Ancien adjoint de Jacques Brunel, Rory Teague a enfilé le costume de manager de l'UBB au début de l'année 2018. Si pour le moment les résultats sont décevants, le technicien anglais compte bien redresser la barre la saison prochaine, en effectuant des changements importants au sein de l'effectif et du staff.

Le changement, c'est maintenant à l'UBB. Ou très bientôt. Les Girondins, neuvièmes du Top 14, ne sont plus invaincus à domicile après avoir chuté contre Castres (7-6) il y a deux semaines, puis ont mis en grande difficulté le leader Montpellier sur sa pelouse (défaite 11-10). Maintenant que les espoirs d'accéder aux barrages sont quasiment réduits à néant après trois défaites consécutives, Rory Teague, le manager, compte bien bouleverser les habitudes du club bordelais.

Des cadres sur le départ

L'Anglais compte se séparer de plusieurs cadres, dont les internationaux Clément Maynadier, Julien Rey et Loann Goujon et s'appuyer sur les jeunes, comme révélé par Rugbyrama en début de semaine. "On va déjà parler avec quelques joueurs, mais ça reste entre nous parce que c’est notre manière de travailler en ce moment", tempère toutefois le successeur de Jacques Brunel, parti au chevet du XV de France.

A lire aussi >> Toulouse: "Une situation de vexation" selon Didier Lacroix

Un XV de France qui lui rendra plusieurs joueurs majeurs une fois le Tournoi des VI Nations terminé, et sur lesquels Teague compte bien s'appuyer. "Je suis en attente de voir Baptiste (Serin), Jef (Jefferson Poirot), Adrien (Pelissié), Marco (Tauleigne) sur le terrain parce que ce sont des joueurs qui ont été ailleurs, affronter un niveau de jeu au-dessus du Top 14. Et là, ils acquièrent pas mal d’expérience. Et quand vous avez ces joueurs qui reviennent, ça va apporter quelque chose de plus."

L'UBB s'est déjà activé sur le marché des transferts. Comme l'annonçait RMC Sport, Brock James s'est engagé un an et Romain Buros, international français U20 de la Section paloise (cinq matchs de Top 14), a lui signé pour les trois prochaines saisons.

"Tu ne peux pas jouer avec le french flair au top niveau"

Au niveau du staff, Teague souhaite aussi faire bouger les lignes et se séparer de plusieurs préparateurs physiques et du coordinateur sportif. Il a présenté à Laurent Marti un plan d'action sur trois ans qui doit permettre à l'UBB de s'installer dans le Top 6. Des bouleversements globalement bien perçus chez les jeunes joueurs bordelais, beaucoup moins chez plusieurs cadres.

"Pour moi il faut changer le niveau de travail, être plus précis et continuer de faire comprendre aux joueurs le niveau pour atteindre le Top 6, détaille le technicien anglais. C’est un grand club, il y a beaucoup de monde qui vient au stade, pas mal de monde qui attend pour la prochaine étape. Mais tu ne peux pas jouer avec le french flair au top niveau du rugby, au niveau international, au niveau du Top 14, parce que vous avez des défenses qui sont en train de casser le french flair. Et c’est très important de trouver l’équilibre entre le jeu avec le french flair mais avec le jeu direct, avec l’occupation." A l'UBB, la révolution est en marche.

A lire aussi >> Lyon: Virgile Bruni prolonge deux ans

VIDEO: Le All Black Jerome Kaino rejoint le Stade Toulousain

AA avec Nicolas Paolorsi