RMC Sport

Boudjellal : « Ce sera Bastareaud saison 2 »

Mourad Boudjellal est heureux d'avoir pu mener à bien le transfert de Mathieu Bastareaud à Toulon.

Mourad Boudjellal est heureux d'avoir pu mener à bien le transfert de Mathieu Bastareaud à Toulon. - -

« Content » de présenter Mathieu Bastareaud, sa nouvelle recrue, après des semaines à devoir gérer ce « dossier très compliqué », le président de Toulon mise sur le long terme avec le trois-quarts centre international. « Comme aurait dit quelqu’un, j’espère que ce sera un beau roman et une belle histoire ! »

Mourad, quel regard portez-vous sur Mathieu Bastareaud ?

Quand on voit jouer Mathieu, on comprend qu’il fait partie des joueurs capables de changer le destin d’un match à tout moment. Accessoirement, il nous apporte aussi pas mal de puissance. Derrière, avec lui et les autres, on va aligner des joueurs à très gros gabarit. Avec Mathieu, c’est surtout une rencontre. Je crois beaucoup à ce joueur depuis un moment. Je m’étais renseigné sur lui et j’avais aussi eu vent du bruit qu’il avait envie de venir à Toulon. Et quand je regardais le Stade Français, et que je voulais que leur adversaire perde, il faisait partie des joueurs dont je préférais qu’ils soient sur la feuille de match. Ce genre de détails permet de se dire qu’on aime bien ce joueur.

Mathieu a signé pour trois ans, c’est relativement long…

Quand on signe un joueur de cette qualité, qui est encore tout jeune puisqu’il aura 23 ans en septembre, c’est plutôt pour s’inscrire dans le temps. J’espère qu’il finira sa carrière à Toulon. On nous a suffisamment reproché de signer des joueurs sur le court terme et on a maintenant envie de s’inscrire sur un plus de temps avec les joueurs. Le but n’est pas de recruter 25 joueurs tous les ans.

Avez-vous été surpris de la force mentale de Mathieu pendant ces longues semaines de négociations ?

Il y a trois ans, j’ai eu un cas d’un jeune garçon qui voulait quitter son club. A l’instar de Mathieu, il a fait preuve d’une maturité assez exceptionnelle. Et derrière, il a montré d’énormes qualités. C’était Sonny Bill Williams. Il avait 22 ans quand il a décidé de quitter son club à XIII pour venir à Toulon et ça a été très dur. C’était presque une émeute en Australie. Il y avait même des gens qui distribuaient des prospectus à Toulon pour dire que ce que faisait Sonny Bill n’était pas bien. Pendant cette période, Sonny Bill a vraiment mûri et il est devenu un joueur exceptionnel. Pour Mathieu, j’ai été très surpris de voir qu’il était autant armé psychologiquement pour supporter ce qui allait se passer pendant tous ces mois. Il avait pris sa décision et il n’y a pas un moment où il a fléchi dans sa tête. Cette détermination, souvent, c’est le cap qui fait la différence entre un enfant et un homme. Le Bastareaud qu’on va voir à Toulon, ce sera le Bastareaud saison 2.