RMC Sport

Boudjellal : "Je serai bien emmerdé si Toulon est qualifié en demi-finales"

Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal - AFP

EXCLU RMC SPORT. Alors que le RCT peut faire un grand pas vers les demi-finales du Top 14 en battant Montpellier ce dimanche soir en clôture de la 25e journée, son président Mourad Boudjellal se trouve confronté à un gros problème avec les primes. Dans Direct Laporte sur RMC, il a expliqué pourquoi cette 2e place n’est pas un cadeau pour son club.

Mourad Boudjellal, expliquez-nous pour quelle raison vous ne souhaitez pas que Toulon batte Montpellier ?

Si on était qualifié directement pour les demi-finales, je me trouverais bien emmerdé. Je rappelle qu’on a changé les règlements en cours de route. Je ne sais pas si je peux la jouer. L’an passé, on avait droit à des primes de finale qui étaient illimitées. J’ai donc signé et promis des primes. En septembre, on a décidé qu’elles devaient être d’un même montant maximum. Si je me qualifie en demi-finales et qu’on avait comme mauvaise idée de la gagner, il y a deux solutions : soit je ne paye pas les primes à mes joueurs et j’ai la zizanie, soit je paye les primes à mes joueurs et j’explose le salary cap. Dans ce cas-là, je suis hors la loi. C’est très compliqué.

Vous n’allez quand même pas souhaiter que Toulon soit éliminé de la course au Bouclier ?

Non, mais il faut que je trouve un arrangement et pour l’instant, je n’en ai pas. Ce soir, peut-être qu’à chaque fois que Montpellier marquera un essai, je lèverai les bras. Economiquement, un quart à la maison est plus intéressant que d’être directement qualifié en demies.

Pensez-vous que Jake White a voulu punir François Trinh-Duc, qui ne jouera pas face au RCT, son prochain club la saison prochaine ?

Je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est qu’à chaque fois que Jake White prend une équipe, elle se met à gagner. On doit plutôt lui faire confiance. Je ne vais pas me mêler des affaires montpelliéraines. J’avais déjà contacté François Trinh-Duc il y a quelques années. Je lui avais fait une très belle proposition. Il avait dit : « Je ne peux pas quitter Montpellier car c’est mon club de cœur. » C’est un problème montpelliérain. Nous-mêmes, nous ne sommes pas exempts de tout reproche. Par le passé, on n’a pas rendu un hommage comme il le fallait à certains joueurs.

Le capitaine et ami de François Trinh-Duc, Fulgence Ouedraogo a pris la défense de son partenaire. Comment auriez-vous géré cela si vous aviez été à la place du président Mohed Altrad ?

Il faut laisser les joueurs s’exprimer. Les grands joueurs comme Fulgence ont un grand caractère. On ne peut pas demander à des joueurs de tout accepter comme des toutous. Le président Altrad a des joueurs de caractère. Moi, je trouve ça plutôt bien.

Avec la signature de Vincent Clerc, avez-vous fait un coup à la Mourad Boudjellal ?

Non, on a vraiment besoin de lui. C’est pari sportif pour le club. Une place s’est libérée à l’aile. C’était une opportunité.

On entend beaucoup parler de l’arrivée de Fabien Galthié à Toulon. Qui sera l’entraîneur du RCT la saison prochaine ?

Lisez la presse. Ce matin, il est annoncé que Fabien Galthié ne viendrait pas au RCT. En générale, la presse est plutôt bien informée. Il faut la croire. C’est amusant car on annonce la non-arrivée de gens dont on n’a pas annoncé l’arrivée. Dans le même registre, on peut dire que Lionel Messi ne viendra pas au RCT la saison prochaine.

A lire aussi>> Pro D2 : Aurillac-Bayonne pour la finale d’accession