RMC Sport

Bourgoin respire

Après une longue période de tribulations, le CS Bourgoin-Jallieu entrevoit enfin l’éclaircie en cette fin de saison. En proie à de graves difficultés économiques, le club a annoncé lundi « une régularisation imminente de sa situation financière ».

Grâce à l’engagement de la mairie de Bourgoin-Jallieu et des collectivités locales, la formation iséroise a réuni 1,2 millions d’euros. Une somme qui va « permettre un fonctionnement normal jusqu’à la fin de la saison », selon le CSBJ. La bonne nouvelle entérinée, les hommes d’Eric Catinot ont donc pu se remettre au travail l’esprit lénifié. De quoi aborder plus sereinement les prochaines échéances qui s’annoncent décisives. Car à deux journées du terme, les Berjalliens n’ont toujours pas assuré leur maintien en Top 14.

Les réceptions consécutives de Castres et de Brives conditionneront leur avenir parmi l’élite. Paradoxalement, ils sont toujours en course dans le Challenge Européen, la deuxième Coupe d’Europe. Après avoir réalisé l’exploit au tour précédent sur le terrain des London Irish, troisième de Premier Ship, les Rhodaniens reçoivent Worcester samedi après-midi pour une place en finale. Et les 9500 spectateurs du stade Pierre Rajon misent d’ores et déjà sur une victoire de leurs favoris. « C’est vrai que maintenant on se sent davantage attendu, admet le capitaine Julien Frier. C’est pour ça qu’on reste prudent. On ne veut pas s’emballer car ce match va être compliqué. » Une prudence qui cadre avec l’enjeu de cette rencontre. Car s’ils remportent la compétition, les Ciel et Grenat s’inviteront à nouveau en Coupe d’Europe la saison prochaine. A condition de rester en Top 14. Dans ce cas là, ils prendraient la place dévolue aux sixièmes du championnat, qui se retrouveraient dès lors privés de joutes continentales…

La rédaction - Alexandre Jaquin