RMC Sport

Bouscatel n’accepte pas le dérapage de Boudjellal

-

- - -

Jean-René Bouscatel, le président de Toulouse, n’a pas apprécié le dérapage de son homologue toulonnais, Mourad Boudjellal, sur l’arbitrage. Il lui donne quelques conseils. « Il ne faut pas donner l’occasion à un président de déborder ou d’avoir un dérapage verbal. Ce qu’il a dit me parait inadmissible sur la forme et très excessif sur le fond, a déclaré l’homme fort du Stade Toulousain. Je considère que l’arbitrage a fait de très gros progrès. Pour éviter ce genre de dérapage, les présidents doivent respecter la règle traditionnelle d’inviter leur homologue adverse dans les tribunes et de regarder le match à ses côtés. Ça éloigne le président de l’émotivité de l’instant du sportif. Si j’étais sur le bord du terrain avec mon staff, je pourrais moi-même avoir des débordements en étant pris par la passion. Quand je suis d’un autre président, qui est souvent un ami ou que je respecte dans tous les cas, je vois les choses différemment. »