RMC Sport

Chabal : «Berbizier se construit dans le conflit»

Sébastien Chabal

Sébastien Chabal - -

Consultant dans le Moscato Show sur RMC entre 18h et 20h, Sébastien Chabal s’est exprimé ce lundi sur toute l’actualité du rugby. Barrages du Top 14, réponse musclée à Pierre Berbizier… retrouvez les meilleurs extraits.

Il ne faut pas trop titiller Sébastien Chabal. Surtout par voie de presse. Alors quand Pierre Berbizier s’offre une sortie médiatique dans les colonnes du Midi Olympique pour critiquer les prestations de l’ancien international lors de son passage au Racing Métro et au LOU (cette saison), le membre de la Dream Team RMC Sport n’hésite pas à le recadrer. « Je ne veux pas répondre à ça car il n’a jamais eu le courage de me dire entre quatre yeux ce qu’il pensait de moi, a expliqué Chabal ce lundi dans le Moscato Show. Il faisait passer ses messages par le président, Jacky Lorenzetti. Cet homme se construit dans le conflit, je ne veux pas rentrer dans son jeu. Aujourd’hui, c’est une bête blessée qui va tirer à boulets rouges sur tout ce qui dépasse. Tous les gens avec qui j’ai travaillé, il faut leur demander quel homme je suis. Et demander quel homme est Pierre Berbizier aux personnes qui ont travaillé avec lui. Je pense que la meilleure réponse est là. »

Le reste de l’actualité rugby ? Il est tourné, bien sûr, vers les deux barrages des phases finales du Top 14, Toulouse-Racing (vendredi) et Castres-Montpellier (samedi). Des matches que le Stade Toulousain et Castres ont décidé de préparer… à huis clos. « Je ne pense pas que le choix du huis clos soit le meilleur pour préparer un grand match, juge Chabal. On a des supporters qui sont là toute l’année, c’est important de partager ces moments-là avec eux. Pour ces rencontres, une mise au vert est appréciable, deux ou trois jours où on sort du contexte habituel. Mais le huis clos, tant qu’on reste à la maison, je ne trouve pas ça nécessaire, ni pour les journalistes ni pour les supporters qui ont l’habitude de venir. »

« Toulouse a un ascendant psychologique sur le Racing »

Et les matches, dans tout ça ? Si des favoris se détachent, Chabal apprécie surtout l’incertitude des phases finales. Avec, par exemple, un Toulouse qui reste dangereux pour le titre malgré une saison en dents de scie. « C’est ce qui fait la beauté de ces phases finales, explique l’ancien international français. Même si tu n’as pas été à ton meilleur niveau toute la saison, quand tu y es, tu as une chance. Même le 6e du classement peut être champion de France. Et Toulouse n’a même pas fini 6e… Ils ont peut-être un petit ascendant psychologique sur le Racing car ils ont gagné là-bas à la dernière minute il y a quatre journées. Ça compte sur le plan mental. Mais il va aussi falloir compter sur le Racing. Sur leurs 13 derniers matches, ils n’ont perdu que deux fois. Ils sont sur une grosse dynamique. Ça peut être l’équipe qui va faire LE coup. »

A lire aussi :

>> Un choc Toulouse-Racing

>> Quesada : « Une équipe pour lutter avec Toulouse »

>> Déjà 17 000 places vendues pour Toulouse-Racing