RMC Sport

Chavancy privé de calendrier

-

- - -

Objet devenu culte, le calendrier du Stade-Français enflamme chaque fin d’année le cœur de milliers de midinettes émoustillées par les poses parfois suggestives des dieux du stade. Un calendrier 2012 sur lequel souffle aujourd’hui un vent de la polémique. Convié à poser cette année, le centre du Racing Henry Chavancy ne s’est pas fait prier. Une initiative qui a cependant déplu au président Lorenzetti. Dans un communiqué, le patron des Racingmen a soufflé son opposition : « Que le Stade Français fasse commerce d’un calendrier où de ses joueurs posent à poil, nous n’avons rien à dire. Qu’un joueur du Racing se retrouve, parmi d’autres joueurs d’autres clubs, dans ce calendrier 2012, nous disons alors clairement NON. Pas d’accord ! La pose de Chavancy dans le calendrier 2012 du Stade Français est une erreur, de jeunesse peut-être… Après en avoir discuté avec le Président Jacky Lorenzetti, Henry Chavancy a demandé de ne pas figurer dans ce calendrier. Plusieurs démarches ont été faites dans ce sens. Un avocat appuie cette demande en justice. » Entre le Racing et le Stade-Français, la rivalité déborde du simple cadre du ballon ovale.