RMC Sport

Comment Perpignan compte se relever

François Rivière

François Rivière - -

Sa relégation a peine entérinée, l’Usap a déjà le regard tourné vers l’avenir. Un avenir que le club catalan n’envisage qu’à très court terme en Pro D2. Son président François Rivière révèle ses pistes pour rebondir rapidement.

Le plus gros budget de Pro D2
« Je suis allé voir Bertrand Guiry (3e ligne de Perpignan) sur le terrain. Je lui ai dit que je me faisais fort que l’Usap ait le plus gros budget de Pro D 2 la saison prochaine et que l’on ait une structure renouvelée. Il m’a répondu : "Président, vous savez, si on joue comme ce soir (samedi), on remontera vite dans l’élite." C’est ça. L’Usap ne doit pas rester longtemps en Pro D2 et on doit avoir dès maintenant l’objectif de retrouver l’élite le plus vite possible. »

Un mélange de jeunesse et d’expérience
« On a la chance d’avoir un excellent centre de formation. On sait aussi qu’on a dans cette équipe des internationaux qui doivent partir pour leur carrière. Et on doit l’accepter. Je trouve logique qu’un Camille Lopez ou un Sofiane Guitoune aient une carrière à faire. On ne doit pas s’étonner de ça. Par contre, pour faire monter ces jeunes, on doit garder à l’Usap des joueurs d’expérience qui ont marqué le club ces dernières années. Je pense que tout le monde sera étonné des joueurs qui vont rester au club pour le combat de demain. »

Un retour à l’esprit catalan
« C’est un des éléments qui sera dans la présentation de l’équipe 2014-2015. Non pas qu’il faille revenir aux fondamentaux. Si on s’attache à essayer d’expliquer l’avenir uniquement par le passé, on ne va pas s’en sortir. Il faut absolument essayer de comprendre ce qui fait qu’une équipe réussit dans le rugby moderne et quels ingrédients je dois apporter dans la corbeille pour que cela fonctionne. Et dans ces ingrédients, il est évident qu’il faut probablement revenir à un esprit catalan. Qu’est-ce que c’est un esprit catalan ? Ce qui a toujours fait les valeurs de l’USAP, comme l’agressivité du jeu et de la combativité, doit être à nouveau pour demain des valeurs essentielles de notre équipe. »

A priori sans les frères Lièvremont
« Il n’est pas certain que vous ne vous trompiez pas. Les frères Lièvremont ont beaucoup de choses à faire et sont très pris sur Biarriz. Ce qui est clair, c’est qu’on doit revenir à un esprit d’équipe avant tout, à ce qu’on a vu ce soir et rester là-dedans. Revenir certainement aussi à une discipline absolue chez les joueurs et dans la condition physique. C’est un ensemble d’éléments qui font, qu’à un moment donné, on pousse la chance. »

A lire aussi :

>> Top 14 : Perpignan, un monument s'effondre

>> Top 14 : Perpignan s'effondre, le Stade Français rate les barrages

>> Toute l'actu du Top 14

La rédaction